AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~ Neko Academy ♫
~ Bienvenue sur Neko Academy !
Incarne le personnage de ton choix et intègre l'un des trois clubs proposés !
Ne perds pas une seconde, inscris-toi :)



 

Partagez | 
 

 Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryuki kame

avatar

Masculin Verseau Buffle
Nombre de messages : 4
Age : 20
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Mar 22 Jan - 23:17

KAME Ryuki.


Il n'y a plus de place pour une personne aussi différente que lui.


Personnage

|- Nom : Kame
|- Prénom : Ryuki
|- Âge : Dix-huit ans.
|- Sexe : Homme.


Fiche scolaire

|- Année Scolaire (1ère , 2ème ou 3ème) : Troisième années.
|- Niveau (Collégien, Lycéen, Universitaire) : Lycéen.
|- Club : Club art.
|- Option :



Suis-je vraiment quelqu'un ? Ne suis-je pas juste une ombre dans ce monde ?


*Qui suis-je vraiment ?




On se lasse tous un jour de cette vie pitoyable qu'on mène, mais nous ne voulons jamais mourir.. Où est là logique dans tout ça ?


Nous naissons et nous mourrons. Je ne fais pas parti des personnes qui attendent que la mort vienne les chercher. Moi je vis. Je trouve quelle est souvent monotone, mais nous ne pouvons pas faire autrement. Quand on naît... On a un physique et nous développons un caractère. Un mental qui ne peut pas changer... Même si nous faisons semblants même si nous disons que nous changeons nous sommes toujours au fond de nous, le même. Je vais donc vous dire comment je suis mentalement. Je ne suis pas quelqu'un d'extraordinaire. Tout le monde croit que je suis un petit ange qui aime la vie, qui aime tout le monde. Que je suis toujours en train de sourire, car je suis heureux, mais c'est tout le contraire. Je ne suis pas quelqu'un qui aime être avec des personnes, mais je ne pouvais pas faire autrement. J'ai appris que dans ce monde si tu restes seul tout le monde vient vers toi pour savoir pleins de choses à ton sujet, d'autres viennent t'insulter. Alors, j'ai fait croire ça. Que je suis heureux. Que je suis sociable, mais dans la rue, je ne suis pas comme cela. Je suis autrement. J'aime être seul. Il n'y a pas que cela derrière mes sourires, derrière mon air zen, je ne le suis pas vraiment. Je suis un jeune homme extrêmement violent quand on me cherche ou quand on m'énerve sans le vouloir. Je ne sais pas pourquoi, mais ils me cherchent tous des poux voir si un jour je vais craquer, mais je ne craque jamais je suis toujours là à sourire faisant croire que cela ne me touche pas. Heureusement que j'ai des cours de boxe. Je peux me défouler. Lâcher toute ma colère retenue tout au long de la journée... Des jours, des semaines.

D'après ma mère, je suis un jeune homme tout à fait aimable quand je le veux. Je peux aider quand je sens que la personne a vraiment besoin d'aide. Je ne suis pas souvent disponible, car j'ai plein de cours, mais quand je suis libre, j'aide, cela est rare. Non, je ne pense pas qu'à moi. Je ne suis pas égoïste, mais je n'ai pas que ça à faire. J'ai aussi des occupations et je passe mon temps à hôpital. Quand on me parle d'ami, je me demande ce qu'ils attendent que je réponde. Je ne sais pas quoi répondre, car oui je suis peut-être un garçon qui fait croire que je suis un jeune homme sociable, mais je ne considère personne comme mes amis. D'ailleurs, je ne leur ai jamais dit. Donc ce n'est pas comme si je mentais.

Tiens j'ai eu l'avis de ma mère, mais de mon père aussi. Il dit que je suis un jeune homme trop... Insouciant et naïf. Je crois tout ce qu'on me dit eh bien non. Il se trompe. Je suis loin d'être le petit naïf qui croit tout. Je suis un jeune homme... Qui comprend la vie parfaitement. Monsieur ne fait pas attention aux autres, je m'occupe de lui, mais il oublie aussitôt vu qu'il se saoule, ma mère n'est pas souvent à la maison pour voir cette chose.

Je ne suis pas le plus heureux. Je ne suis pas le plus malheureux, je ne sais ce que je suis en réalité. Je ne sais pas si un jour je vais être un garçon véritablement sociable. J'espère que je ne vais plus me cacher. Je verrais cela un autre jour... Si je suis encore là.
*Je ressemble à qui ou quoi ?

Il faut être soi-même

Je suis un jeune homme qui ne dépasse pas les un mètre soixante-huit depuis que j'ai quinze ans. J'ai une corpulence dite "normale". Je ne sais pas si c'est vrai, mais c'est sûrement vrai. Je pèse cinquante-cinq kilos... D'ailleurs, je ne sais pas si je ne fais pas un peu moins, mais cela m'étonnerai fortement. J'ai hérité des cheveux châtains clairs de ma mère, je ne les coiffe presque jamais. Je trouve cela un peu inutile en sachant qu'ils vont se faire "décoiffer" dans la journée par des idiots. Parfois je mets une barrette dans les cheveux pour tenir ma mèche qui me gêne quand je travaille. Par contre, pour la couleur des yeux j'ai hérité la couleur "bleu clair" de mon père. Mais ne voulant pas ressembler à ce monsieur que je n'apprécie guère, car il me pourrit littéralement la vie, je porte des lentilles de couleur rouge. Cela me fait une certaine tête. Ma mère me qualifie de rebelle. Je ne sais pas pourquoi et je ne cherche pas à comprendre. Toute ma vie j'ai voulu une peau qui ne soit pas aussi blanche que la neige, mais cela ne marche pas. Je suis malade et cette fichue peau ne veut pas "bronzée" elle reste blanche. Parfois je me prends pour un fantôme quand je me vois dans la glace.

Selon ma mère, je suis blanche-neige, mais en garçon. Je suis un petit garçon mignon et gentil qui ne désespère pas et qui a tout un groupe de personnes à ses pieds, car je suis beau, mais franchement, je ne sais pas où elle voit son groupe de personnes... Je ne m'attarde pas trop sur cela. En ce qui concerne mes habits, ils sont simples et je ne cherche pas à avoir la dernière marque. Bien sûr je fais quand même attention à ce que je porte, je ne veux pas ressembler à un sac à patate. Alors, je porte un pantalon sombre avec un haut rouge. Une veste marron et des baskets et le tour est joué. Je ne porte pas ça quand je vais à l'hôpital, mais ça c'est une autre histoire.

On me dit souvent que j'ai un air blasé. Un air fatigué, mais ils ne savent pas que je passe des nuits à l'hôpital. Que je ne dors presque pas. Que quand j'arrive à dormir je fais des cauchemars qui me réveillent. Oui, j'ai un air fatigué, mais ce n'est pas pour autant que je vais arrêter de vivre. Puis avec mes faux sourire ça passe inaperçu... Ou presque.


* Mon futur sera aussi insignifiant que mon passé ?

Nous sommes devant une grande bâtisse. Nous regardons en haut, au dernier étage. Si nous étions en haut nous pourrions voir un jeune homme assis sur un lit, dans une pièce blanche, tout était blanc. Il n'y avait que lui et une jeune femme avec un carnet. Le jeune homme regardait par la fenêtre. Il y avait un silence très lourd autour d'eux. La femme pris la parole en premier.

-Tu sais qui je suis ?

Le jeune homme n'avait même pas pris la peine de tourner la tête vers elle. Oui, il savait qui elle était. Il ne le savait que trop bien. Il ne savait pas pourquoi elle était là d'ailleurs. Il n'avait rien à dire et il n'était pas fou. Il a seulement une maladie, qui rend sa santé très fragile et il était là pour des tests, alors il ne comprenait pas pourquoi une psychologue était là.

-Oui, je sais qui vous êtes. Vous êtes l'idiote du service psychiatrique.

Il tourna la tête vers elle. Il aurait voulu rire, mais il ne le fit pas. La tête de la jeune femme était très drôle. Elle n'aimait pas qu'on lui dise qu'elle était une idiote. Elle garda quand même son sang-froid. Elle savait que ce jeune homme allait être difficile. Elle reprit la parole.

-Si tu veux. Moi je sais qui tu es. Tu es Ryuki Kame. Je ne suis pas là pour dire que tu es fou, mais les médecins voudraient savoir ce que tu as. Alors, ils m'ont envoyé. Ils connaissent ta maladie, mais sur le plan psychologique, ils ne savent pas si tu vas tenir.


Il fronça les sourcils. Il n'aimait pas ça. Il n'aimait pas qu'on lui dise son nom, il n'aimait pas qu'on lui rappelle qu'il est malade. Il n'aimait pas qu'on s'inquiète pour lui. Il n'aimait vraiment pas. Il finit par soupirer.

-Que voulez-vous savoir ?

-Tout. Ta vie. Tes sentiments, ta famille, tes amis, tes passions. Enfin tout.

Il regarda la psychologue. Il devait tout lui dire, mais en quoi cela va l'avancer de savoir cela ? Il ne savait pas, mais il voulait être tranquille et il savait qu'elle n'allait pas partir temps qu'il ne lui disait pas tout. Alors, il décida de tout lui dire, même si cela, allait être dur. Il n'aimait pas parler de lui. Il ne savait pas. Par où commencer. Il décida donc de commencer par ses parents.

- D'accord, je vais commencer par mes parents... Ma mère m'a tout raconté donc je sais tout.


« C'était un jour d'hiver, ma mère s'était perdue dans les rues. Elle venait d'arriver dans cette pauvre ville qu'elle disait paumée. Son père lui avait demandé d'aller au lycée pour aller chercher son dossier d'inscription, mais elle n'avait pas retenu la route. C'est alors, qu'un jeune homme apparu totalement essoufflé, il s'appuya contre le muret à côté de lui. Il n'avait pas remarqué ma mère. Elle avait hésité un moment, puis elle alla vers lui. Elle était face à lui, quand elle lui demanda sa route. Le jeune homme qui allait devenir mon père releva la tête. Il semblait perturbé. Elle ne m'a jamais dit par quoi, lui non plus il n'a pas voulu me le dire. Bien que maintenant il ne me dise pas grand-chose. Mais ce n'est pas important. Il lui montra le chemin et pour ne pas qu'elle se perde de nouveau, il resta avec elle. Ils ont appris à se connaître. C'était merveilleux d'après elle. Elle avait appris au cours de cette balade (improvisée.) qu'ils allaient être dans le même lycée. Dans la même classe aussi. C'est une bien belle histoire me disait-elle quand j'étais petit. Elle ne savait pas que c'était le gros dur du lycée, mais quand elle l'a su, elle n'a rien dit. En fait elle s'en fichait. Pour elle ce n'était pas important. Au fil du temps ils sont sortis ensemble et vous pouvez constater qu'ils sont encore ensemble aujourd'hui avec un enfant. Moi. Je peux vous dire que, certes c'était merveilleux, mais ce n'était pas que du bonheur dans leur couple. Les parents de ma mère n'appréciaient guère mon père. Oui, ils disaient qu'un gros dur flemmard n'allait pas faire long feu dans le monde du travail. Bon certes ils ne se sont pas trompés, mais au début, il n'était pas comme cela. Certes c'était un gros dur, mais il était très amoureux de ma mère et il avait dit qu'il ferait tout pour elle. On ne sait pas ce qui s'est passé. Pourquoi, il a changé comme cela.

Quand ils eurent vingt-et-un ans, ils partirent de leurs maisons familiales pour s'installer dans leur maison à eux. Ils ont commencé par un simple appartement. Puis au fil du temps ils ont eu une vraie maison. Ils étaient bien obligés après tout. J'étais venu au monde quand ma mère avait vingt-six ans. Ils étaient quand même assez aisés niveau argent même si mon père avait arrêté de travailler depuis deux ans. Il avait commencé à boire, à fumer. À faire tout ce qu'il ne fallait pas. Ma mère devait se faire ses trente-cinq heures de boulot par jour, faire le ménage chez nous et faire à manger, elle devait travailler. Elle ne pouvait pas beaucoup dormir, même quand elle était enceinte, car non, mon père ne l'aidait pas. Il restait dans son canapé. Je ne sais pas si ma mère disait la vérité, mais elle disait que j'étais un bébé très calme. Qu'on n'avait rien à me reprocher. Je ne pleurais presque jamais. Mais il y avait quelques problèmes, je ne mangeais pas assez et dormais trop apparemment. Les médecins n'avaient rien remarqué de « bizarre » chez moi, eh bien je dis "Vive la médecine !" hein, il a fallu que j'attende mes sept ans pour savoir que j'étais malade. Franchement. Ils auraient dû s'en douter, mais non. Vous voulez sûrement savoir quelle est ma maladie ? Eh bien je ne saurais vous dire, car même les médecins, ils n'ont jamais vu un cas comme moi. J'ai un mélange de maladies. Mais qui n'est pas transmissible, encore heureux moi je dis. Mais les autres ne le voient pas ainsi. Certains me fuient comme la peste, d'autres, me regardent en souriant en faisant croire qu'ils m'aiment bien, mais ils ont juste pitié, je le sais bien, je suis peut-être idiot, mais pas à ce point. Je fais croire que moi aussi je les aime, mais ce n'est pas vrai. Je n'aime pas quand on a pitié de moi, je n'aime pas quand on essaye de se mêler de ma vie. Je n'aime pas raconter ma vie, mais avec vous je suis bien obligé, car sinon vous n'allez pas me lâcher, mais moi je veux être seul. Vous voulez sans doute savoir si la super nouvelle de ma maladie est passée. Bien, on va dire que d'un côté oui et de l'autre côté non. Ma mère fut d'abord choquée, mais elle le prit bien, car elle voyait que je n'allais pas arrêter de vivre juste pour cela. Mon père, eh bien lui, il ne m'a même pas calculé. Je dois m'occuper de lui entre mes études, mes petits boulots et les rendez-vous à l'hôpital. Mais lui il s'en fiche complètement de moi. C'est mon père donc je ne peux pas le nier. Je ne peux pas faire comme s'il n'était pas là, mais lui on dirait que si, mais je ne vais pas me plaindre c'est déjà bien qu'il connaisse mon nom.

Mes passions et mes amis... Je pense que cela n'a pas changé depuis... Bah depuis que j'ai quinze ans je pense. Quand j'ai appris que j'étais malade en fait. D'habitude je me permettais tout, mais maintenant il faut que je fasse bien attention. Quand je dis que je dois faire attention, c'est en fait, avant je faisais tout et n'importe quoi, mais j'avais souvent des problèmes de santé après. Maintenant je sais pourquoi. Je me demandais pourquoi ma vie était comme ça. Pourquoi je ne pouvais pas faire quelque chose sans que j'ai de problème, mais maintenant je sais. Pour les amis c'est d'une simplicité... Ils sont tellement idiots. Ils ne comprennent rien. Ils pensent que je dois toujours sourire. Voir le bon côté des choses, mais ils n'en pensent pas un mot. Bien sûr que non. Sinon pourquoi j'aurai ce sentiment de pitié qu'ils ont envers moi, puis de toute façon je les ai entendus.

Ma vie maintenant se résume à aller à l'hôpital, terminer mes études, m'occuper de mon père et aider ma mère et à faire mes petits jobs. Tout en continuant de vivre comme si je n'avais rien. Comme si j'étais quelqu'un en bonne santé. Même si je sais que je suis malade. Je veux me sentir vivant pour le temps qui me reste à vivre. »

-Voilà, je vous ai tout dit.


Un regard. Une larme. Le cahier fermé. Elle était venue pour travailler, mais elle n'avait rien écrit. Elle avait bu les paroles sans rien dire. Elle avait cette envie de le prendre dans ses bras, mais elle ne le fit pas. Elle se leva. Elle reprit doucement ses esprits.

-Bien. Je vais te laisser. Au revoir Ryuki.

Elle prit son cahier et elle partit sans dire un mot de plus. Elle ne savait plus quoi dire. Elle avait tellement été émue par l'histoire de ce jeune garçon qu'elle n'avait pas fait ses autres patients. Elle était partie directement faire son rapport. Ce qu'il y a dedans reste un mystère. Mais nous savons qu'il est assez fort pour supporter sa maladie... Autant physiquement que mentalement... Lui, il resta assis sur son lit. Il allait devoir rester là encore deux jours. Un ennui. La vie réserve bien des surprises à notre jeune homme, mais pour l'instant il ne le sait pas. Sa vie reste encore un mystère. Est-ce qu'un jour il guérira. On en doute. Est-ce qu'un jour il aura de vrais amis. Il ne sait pas et il s'en fiche. Est-ce qu'un jour son père va changer. Il ne sait pas non plus, mais cela est peu probable. Pour l'instant, il veut vivre. Vivre comme un jeune homme en parfaite santé et cela, personne ne devait lui enlever ce plaisir.




Vous, derrière votre ordinateur


» Prénom ? Secret d'état. Seul l’armée le sait.
» Âge ? Quinze ans.
» Passions ? La photographie, le dessin, manger des framboises !! -oui c'est une passion.-
»Tu aimes les cookies ? - /!\ Obligatoire Demon King /!\ - On va dire que dans un sens..J'adore. ~

» Comment avez vous connu le forum ? Par partenariat.
» Avez vous lu le règlement ? Si oui , code ?! Elena a mis le temps, mais elle est passée par là... et a validé le codinou ~
Code par Hayashi Kaito


Dernière édition par Ryuki kame le Mar 29 Jan - 18:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Baskerville

avatar

Féminin Taureau Tigre
Nombre de messages : 35
Age : 19
Autre Compte : Aucun
Classe/Profession : 2e année , lycée
Amour : Nyah ?
Date d'inscription : 28/01/2011

Feuille de Personnage
Club : Arts
Option: Escrime
Instrument & Sport favori: Guitare électrique et Escrime 8D

MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Lun 28 Jan - 17:09

Welcooome 8D
Hey il faut que tu répondes à la question hyper importante et obligatoire sur les cookies è.é !

____________________


" I'm [mad], really [bad], but don't tell my mom and dad ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Midori

avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 21
Age : 19
Classe/Profession : collégienne
Amour : être amoureuse c'est pas pour moi
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de Personnage
Club : Dessin
Option:
Instrument & Sport favori: piano et guitare

MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Lun 28 Jan - 17:53

bonjour :)
et bienvenue

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Takishima

avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 58
Age : 28
Autre Compte : Shirayuki Sawada
Classe/Profession : Lycéenne 1ère année
Amour : Coeur (difficile) à prendre.
Date d'inscription : 21/10/2012

Feuille de Personnage
Club : Art - Photographie
Option: Aucune
Instrument & Sport favori: Piano - Vélo

MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Lun 28 Jan - 18:39

Welcome dans notre petite famille :3
En effet, la question des cookies est obligatoire ! Niark niark !

Sinon, j'espère que tu t'amuseras bien ici ^^

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://britannia.leforum.cc/index.php
Ryuki kame

avatar

Masculin Verseau Buffle
Nombre de messages : 4
Age : 20
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Mar 29 Jan - 18:16

Merci, merci. Oui, oui, je vais y répondre de ce pas.~

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Akiyama

avatar

Masculin Nombre de messages : 49
Autre Compte : Aucun
Date d'inscription : 21/11/2012

Feuille de Personnage
Club : Sport
Option: Aucun pour le moment
Instrument & Sport favori: Piano/chant - Tennis/Arts martiaux

MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Jeu 7 Fév - 17:55

Sasha Baskerville a écrit:
Welcooome 8D
Hey il faut que tu répondes à la question hyper importante et obligatoire sur les cookies è.é !

Rire, mais je l'ai pas répondu correctement dans ma feuilles de perso, et je ne me suis pas fait chamaillé dessus. =P

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki kame

avatar

Masculin Verseau Buffle
Nombre de messages : 4
Age : 20
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Lun 11 Fév - 14:05

Tu as donc bien de la chance. ~

Ma fiche est normalement toute terminée. (Les images sont en options chez moi oui.)

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Kuran

avatar

Féminin Scorpion Rat
Nombre de messages : 17
Age : 21
Autre Compte : Kenji Hanson
Classe/Profession : Première Ciné / Lycée
Amour : On s'en fou
Date d'inscription : 01/11/2012

Feuille de Personnage
Club : Art
Option: Cinématographie
Instrument & Sport favori: Piano & Equitation

MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Mer 13 Fév - 20:40

~ Nan, Je n'ai pas du tout un mois de retard ~

Haan pas bien de faire du favoritisme ! :p

En tout cas bienvenu à toi cher nouveau (oui enfin nouveau depuis un mois c'est plus tout à fait nouveau) et bon rp (que j'ai hâte de voir parce que j'ai adoré ta présentation *^*)

____________________

"The Show must go on"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shirayuki Sawada

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Autre Compte : Elena Takishima
Classe/Profession : 2ème année de lycée
Amour : Célibataire
Date d'inscription : 21/10/2012

Feuille de Personnage
Club : Sport
Option: Cinéma
Instrument & Sport favori: Chant - Tennis

MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Ven 15 Fév - 14:13

Kei nous a eus mais on ne se fera plus avoir !
Je suis curieuse, également, de te voir en rp ^^ Tu devrais bientôt être validé ^^ (J'en ai pas l'pouvoir, sorry :/)

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://britannia.leforum.cc/index.php
Ryuki kame

avatar

Masculin Verseau Buffle
Nombre de messages : 4
Age : 20
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   Lun 25 Fév - 12:09

Merci. (Désolé du retard.)
Je l'espère aussi ! ^^

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ryuki, un petit malade fini en toute logique. ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)
» Qu'on soit clair.... NON JE NE SUIS PAS UN REPAS. | Le Troisième Petit Cochon | Fini
» Retrouvé ---> Un petit garçon de 5 ans malade a été enlevé !!!!
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Un petit oiseau, un petit poisson, ... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Neko Academy ♫ :: Zone Membre :: Présentations des Membres-
Sauter vers: