AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~ Neko Academy ♫
~ Bienvenue sur Neko Academy !
Incarne le personnage de ton choix et intègre l'un des trois clubs proposés !
Ne perds pas une seconde, inscris-toi :)



 

Partagez | 
 

 Kuroko Tetsuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuroko Tetsuya
Usagi fan club
Usagi fan club
avatar

Féminin Verseau Cochon
Nombre de messages : 20
Age : 22
Autre Compte : Ayame Kurosu - Hayashi Kaito - Ojime Saito
Classe/Profession : Je suis qu'un étudiant en 3ème année lycée.
Amour : ///
Date d'inscription : 26/10/2011

Feuille de Personnage
Club : Sport
Option: cuisine
Instrument & Sport favori: Kapoeira

MessageSujet: Kuroko Tetsuya   Dim 24 Juin - 20:48

Kuroko Tetsuya
"L'amour n'a pas de prix, l'amour n'a pas d'âge. L'amour ne se limite pas qu'au sang."


Personnage

|-Nom: Kuroko
|-Prénom: Tetsuya
|-Âge: 17 ans
|-Sexe: Masculin

Fiche scolaire

|- Année Scolaire : 3ème
|- Niveau : Lycéen
|- Club : Sport
|- Option : ///


Tout ne se limite pas qu'a l'apparence ou au caractère, il faut savoir approfondir.

* Son caractère~


Mon père me dit toujours la même chose, que je semble désinvolte. Pourtant, je suis loin de l'être. C'est vrai que j'en ai peut-être l'air. Que j'ai souvent l'air de ne rien vouloir faire. Mais en faite, j'aime bien aider les autres. Mais bon, bizarrement on le remarque pas ou juste à peine. J'ai même l'impression des fois d'être invisible, pourtant, je le suis pas hein, vous me voyez !

« Certains disent qu'ils ont l'impression que je ne suis pas sentimental. »

Plusieurs personnes me l'ont dit, et pourtant je les crois pas pour un sous. Ils ont dit que je semblais ne pas avoir de sentiment. Pourtant c'est faux. Comme tout être humain vivant sur cette planète qu'est la terre, moi Kuroko Tetsuya, j'ai des sentiments ! Je ressens comme tout le monde un besoin énorme d'avoir de l'affection, d'être heureux. Comme vous, je pleure aussi, je ris. Bon j'avoue. J'ai bon avoir des sentiments, je ne les montre pas. En faite, c'est même parce que je les montre pas qu'on dit que j'en ai pas.

« Je réfléchis, je suis un petit stratège. »

C'est bête à dire, mais je réfléchis le plus pendant mes matchs de basket. Je réfléchis même beaucoup et des fois proposes deux trois idées afin de remporter la victoire. Sinon, j'dis pas que j'suis con pour ne pas étudier ou quoi hein. Non, j'ai de bon points, bien au dessus de la moyenne l'air de rien. Je n'étudie pas forcément, je retiens juste la matière que j'apprends, et j'ai juste à relire après mon cours une fois ou deux puis c'est bon, j'peux arrêter. Bon, il m'arrive aussi des jours où j'suis bien obligé d'étudier. J'ai aussi des cours où mes points sont tout juste à la moyenne, mais pas en éducation physique, là, ça va.

« A moi aussi, il m'arrive de m'énerver. »

Comme toute personne normal, j'ai moi aussi des sautes d'humeur, et c'est tout à fait normal ! Mais, même quand je m'énerve, il parait que je parle sur le même ton. Mais une chose qui énerve les autres, c'est que quand moi je m'énerve, j'ai le don pour remettre les gens à leur place rien qu'avec la parole. Je dois avouer que niveau force physique, je suis faible. Après tout, des fois, et surtout majoritairement, ce sont les paroles qui blessent le plus.

« Toujours le même ton, serviable, gentil, et pourtant, on dirait que je suis pas là. »

Je parle toujours sur le même ton, que ce soit quand je pleure, que je sois énervé, que je sois heureux. Je garde, et garderai le même ton pour parler. Les seules fois ou on m'entend haussé la voix, c'est quand je suis vraiment énervé et que je veux faire entendre le plus clair possible se que je ressens ou que je veux remettre une personne à sa place.

Sinon, on dit que je suis serviable, c'est vrai que j'aide souvent, quand on me le demande. Je n'ai jamais refusé, et quand je demande par moi-même on dit qu'on a pas besoin de moi. Donc à ces moments là je ne sais pas trop quoi faire. Sinon, il parait aussi que je suis gentil, ouais, il parait. Je sais pas en quoi vu que tout le monde me dit presque : arrête tu m'énerves. J'te déteste. Bon, on me dit aussi qu'on m'aime et qu'on m'adore, mais j'suis pas trop pourquoi une nouvelle fois. Après tout je ne fais que dire la vérité.

Et pourtant, même si on me dit tout ça, tout le monde dit que je suis un fantôme. Il n'y a vraiment que ceux qui était donc mon ancien lycée qui me voyait. Sinon, sur le terrain je suis un véritable fantôme. Même quand on me parlait et qu'on me regardait je disparaissais sans rien dire et on le remarquais pas. N'est-ce pas superbe ?

* Son physique~

« J'ai un visage comme tout le monde. »

Comme tout le monde, j'ai un visage composé de deux yeux, deux oreilles, un nez et une bouche. En parlant de mon visage, on pourrait dire qu'il est fin. Bon, il n'est pas non plus fin comme le serait un visage féminin il va de soit. Mes yeux ne sont pas fin mais pas grand non plus, en faite ils sont normaux même si la plupart du temps, ils ne montrent aucunes expressions. D'ailleurs, ils sont de couleur bleus clair/ciel. Mon nez est tout à fait normal, pas bossu, pas gros ni grand, pas petit tout fin, normal quoi. Ma bouche elle, contient deux lèvres fines sans trop l'être. Et comme pour mes yeux, il est rare que l'on voit une quelconque expression comme un sourire se marquer dessus. Et... dois-je vraiment vous parler de mes oreilles ? Vous n'en avez jamais vu ?

« Mes cheveux sont de couleur différente. »

On me l'a déjà dit, que mes cheveux n'avaient de une couleur commune, et je l'ai déjà dit, que je ne faisais pas de teinture ! Mais bon... on me croit pas vraiment. Pourtant, je peux vous l'assurer, ma couleur est naturelle à cent pour cent ! Bleu, c'est vrai que c'est bizarre, qui plus est, bleu clair, bleu ciel. Bon, ils ne sont pas grand, ni court, ils ont juste une taille normal pour une couleur, que je répète est NATURELLE !

« Je ne suis pas grand, mais je ne suis pas tout petit non plus. On se moquait aussi de ma force physique... »

Au basket, on c'est souvent moqué de moi parce que j'étais plus petit que les autres, pourtant, je ne suis pas si petit que ça, c'est juste dans se sport que ma taille me désavantage, sinon ça va. Je mesure 1m73 pour 59 kilogrammes. Je suis pas gros pas vrai. J'suis pas trop petit hein. Je pense que l'air de rien, j'ai une bonne taille. Après tout, être grand ou petit, on s'en fiche du moment qu'on vit.

Sinon, on se moquait souvent de moi à cause de ma force physique. Oui, je ne sais pas vraiment me battre, en faite, je me suis jamais battu. Je ne sais pas non plus porter des choses trop lourdes, juste quelques kilos. Je ne suis pas non plus hyper endurant. En faite, je dirais que je suis même maigrichon. Ma musculature est à peine développée se qui fait que j'ai l'air d'être faible.. Se que je suis d'ailleurs.

* Son histoire~

L'histoire sera mise dans le prochain poste ! Descendez votre page !

Vous, derrière votre ordinateur


» Prénom ? * Heu
» Âge ? * Heu
» Passions ? * Vous le savez à force
»Tu aimes les cookies ? - /!\ Obligatoire Demon King /!\ - J'y réponds plus... J'me fais toujours avoir !

» Comment avez vous connu le forum ? Ca fait longtemps ! Puis Kuro est l'nouveau perso de Kai-chan '-' celui qui remplace Rukia
» Avez vous lu le règlement ? Si oui , code ?! J'le connais, j'en ai plus besoin !
Code par Hayashi Kaito

____________________


Merci Imoto-chan ♥️



Dernière édition par Kuroko Tetsuya le Dim 8 Juil - 16:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroko Tetsuya
Usagi fan club
Usagi fan club
avatar

Féminin Verseau Cochon
Nombre de messages : 20
Age : 22
Autre Compte : Ayame Kurosu - Hayashi Kaito - Ojime Saito
Classe/Profession : Je suis qu'un étudiant en 3ème année lycée.
Amour : ///
Date d'inscription : 26/10/2011

Feuille de Personnage
Club : Sport
Option: cuisine
Instrument & Sport favori: Kapoeira

MessageSujet: Re: Kuroko Tetsuya   Dim 8 Juil - 14:28

Parce que tout le monde a une histoire...
Mais tout le monde n'a pas une histoire noire, certaines sont blanche ou rose !


Traversant les couloirs pour rejoindre la bibliothèque de l'université, le jeune ébène commençait à être à bout de souffle. Il venait de traverser trois bâtiments en descendant, montant les escaliers, avait traversé la cour tout en bousculant certains étudiants. Ses pas résonnaient sur le sol qu'on venait de laver. La sueur lui coulait du visage traçant de fine ligne clair sur la figure du garçon. En tenue de sport, crado pour être tombé sur le terrain, le jeune adulte entra dans la salle où les étagères qui se succédaient étaient remplies de livres. Déposant un pied puis l'autre, le bibliothécaire le foudroya de ses yeux émeraudes pour avoir mit en seulement deux petits pas de la terre dans se paradis. Ryosuke s'excusa plusieurs fois avant de continué sa route dans l'énorme salle. Il le savait, elle était là, cette fille aux long cheveux bleu ciel et au regard de cette même couleur qui vous donnait des sueurs froides dans le dos. L'ébène la découvrit plongé dans un roman, un petit sourire sur ses pâles lèvres. Se cachant derrière une étagère, le sportif l'épiais. L'étudiante releva la tête pour voir qui la regardait, mais ne vit personne. Alors, elle se leva et parti le livre aux mains. Déçu de n'avoir pu la voir que si peu de temps, Ryosuke reparti pour son entraînement. Son capitaine l'insulta pour lui avoir menti, et lui, il lui répondait avec un sourire niait sur le visage.

Le lendemain, et cette fois habillé correctement, sac à l'épaule, l'étudiant en droit se dirigeait, bouteille d'eau à la main vers cette salle qu'il aimait tant pour le moment. De nouveau, les couloirs étaient vides, ses pas résonnant sur le sol où se reflétait la lumière des néons installés au plafond. Ses jambes le menèrent devant cette grande porte où au dessus de celle-ci était mit en grand : Bibliothèque. Il entra avec plus de discrétion que le veille, et le vieux grincheux étouffa un rire dans sa main. Ryosuke lui sourit lui montrant alors ses dents bien blanches. Il se dirigea vers la section où les livres de droit étaient entreposés, en prit deux trois et essaya de trouver une place où se mettre. La seule table où il restait des places, était là où cette fille aux cheveux bleus allait toujours. Cette fois elle était vide. L'étudiant s'y rendit donc, et s'y mit déposant ses bouquins, ouvrant son sac pour en sortir bic et bloc de feuilles. Il tourna la couverte de celui-ci, et prit entre ses grandes mains le premier livre de la pile. Il l'ouvrit et commença alors à travailler. Les heures passaient, les gens défilaient, et lui était pris dans son boulot. Il notait encore et encore, relevait le tête pour réfléchir, regardait dans le bouquin, se remettait à écrire, se redressait, buvait et de nouveau se plongeait dans ses écris.

Non loin de là, deux yeux bleus le regardait, clignant de temps en temps, ses deux pupilles couleur ciel l'épiais. Pour une fois, Saya ne se sentait en rien épiée. Elle se contentait juste de toucher avec ses yeux. Elle l'admirait, ce garçon aussi endurant qu'une bête de compétition, aussi intelligent que le serait le plus grand des génies, et aussi mignon que pouvait l'être la plus belle star au monde. Prenant une grande bouffée d'air, la jeune femme alla rejoindre la table où elle allait toujours. Deux bouquins en mains, elle les déposa sur la table et sorti elle aussi de son sac de quoi écrire et de quoi prendre des notes. Sa fines main droite prit un des deux livres de science qu'elle avait pris pour le mettre à côté d'elle. Saya l'ouvrit délicatement comme si se bouquin était une chose extrêmement fragile sur le point de tomber en poussière si jamais elle tournait les pages plus rapidement. Avec délicatesse, elle saisit son bic rose et commença à noter. Lançant de temps en temps quelques coups d'oeil au garçon ébène qui était juste en face d'elle. Celui-ci ne lui prêtait aucun intention continuant d'écrire sur se qui semblait être sa dixième feuille lignée. Son écriture était ni petite, ni grande. Elle était belle et si bien calligraphiée. Chaque courbes que donnait aux lettres ce garçon étaient si bien faites. Son écriture était magnifique. Comparé à lui, la jeune femme voyait ses feuilles gribouillées de dessins absurdes, des mots barrés, et des fois, ses copies froissées. Saya se sentait... salle à côté de lui, faible même. Après une bonne heure, elle se leva et quitta la salle sans même un regard de la part du jeune sportif. Lui, parti quelques minutes après pour rejoindre sa chambre.

Le jour suivant, deux yeux bleus roi s'ouvrirent et se dirigèrent vers une fenêtre d'où on pouvait voir de gros nuages gris. Mettant les pieds au sol, le jeune homme s'étira puis se leva se dirigeant vers son armoire tout en regardant par la vitre. Le temps était maussade et ne donnait donc pas beaucoup de courage aux étudiants. Pourtant, Ryosuke débordait d'énergie. Il enfila alors ses vêtements, prit son sac et parti presque trente minutes avant que son premier cours ne commence. Traversant les couloirs qui petit à petit se remplissait, il se dirigea vers son petit paradis, la bibliothèque. Tournant lentement la poignée de la porte, il entrouvrit celle-ci et pénétra dans la vaste salle. Il salua d'un bref mouvement de tête le vieil homme et s'esquiva ensuite entre les étagères à la recherche d'un nouveau bouquin pour une prochaine thèse. Il se figea à un moment, un petit sourire sur ses lèvres. Cette fille, elle était déjà là à attaquer d'énormes bouquins et à copier sur des feuilles qui semblait être des brouillons. Voyant l'état de son bloc, l'étudiant sourit encore plus. Alors que lui était très à cheval sur le soin et l'ordre, elle, elle semblait bien plus que bordélique. Il s'approcha alors de la jeune bleutée, sorti de son sac un bloc de cours et lui tendit. Voyant qu'elle ne faisait pas attention, il se racla la gorge et elle leva la tête. Ryosuke sourit à cette jeune fille et déposa son bloc juste devant elle avant de tourner les talons et de partir le cœur battant de plus en plus fort dans sa poitrine. Quittant presque en courant la salle, il se dirigea directement vers la salle où allait se déroulé son cours sur le droit immobilier.

Entre temps, Saya était restée bouche bée devant un si beau sourire. Le garçon qui la faisait craquée avait déposé un bloc de cours devant elle. L'étudiant caressa la couverture de celui-ci du bout des doigts et aussitôt fait, ses joues prirent une teinte rosée faisant ressortir ses yeux d'une façon incroyable. Levant un peu la tête, la jeune femme vit qu'un bic avec Kuroko Ryosuke était marqué dessus. Il le prit entre ses fins doigt et le glissa dans la petit poche de son chemisier. Elle rangea ses affaires dans son sac en prenant soin de ne pas abîmer le bloc de feuilles que lui avait passé l'ébène. Elle parti donc avec cette joie de vivre soudain qui illuminait son visage pâle. Un grand sourire sur ses lèvres, elle salua le bibliothécaire qui resta subjugué devant elle. Il la voyait sourire pour la première fois.

Entre temps, le jeune sportif sorti un autre bloc de son sac qu'il déposa sur le banc, il chercha après son bic qu'il ne trouva pas. Une grimasse se dessina sur son visage légèrement bronzé. Il demanda à un ami de garder ses affaires et celui-ci n'eut d'autre choix que d'accepter. Sortant à toute vitesse de la salle de cours, il commença à se diriger vers le paradis des livres quand il bouscula sans le vouloir la jeune femme aux cheveux bleu ciel. Gêné, il l'aida à se relever et ramassa les quelques affaires qu'il y avait sur le sol. Gênée, tête baissée, Saya n'osait pas regarder l'ébène. Il lui tendit alors son sac de cours et le bloc qui était sorti de celui-ci. Elle le remercia en se penchant un peu et Ryosuke remarqua que le bic qu'il avait perdu siégeait dans la poche de la chemise de cette jeune demoiselle. Il lui demanda alors si il pouvait le reprendre, et la bleutée lui tendit sans discuter. Enfin, leurs yeux croisèrent. Les joues des deux jeunes gens rosèrent et ils firent connaissance.

Le jour d'après, des goûtes de sueur perlaient sur le visage bronzé de Ryosuke. Le soleil s'était montré, et un petit match d'entraînement avait était décidé. Onze joueurs d'un côté, onze de l'autre. Le capitaine des deux groupes étaient au milieux de leur partie du terrain tandis que deux joueurs à la vareuse bleue étaient au centre. Entre eux deux, un ballon. Le manager du club siffla et le match amical commença alors. Dans les gradins, les étudiantes regardaient admiratives devant ses sportifs. Saya en faisait partie, un grand sourire trônait sur ses lèvres légèrement rosée par un rouge à lèvres. Heureuse que Ryosuke l'ai ''invitée'' à venir voir ce petit match. Celui-ci prit la balle à un de ses senpaïs, passa sans difficulté la défense adverse et tira projetant alors la balle dans les filets du goal. Quand l’entraînement de club prit fin, le jeune sportif alla vite prendre sa douche, se changea et fini par rejoindre la jeune femme qui était encore assise dans les gradins. Ils commencèrent alors à se fréquenter de plus en plus souvent finissant par manger ensemble dans leur coin. Commençant à se connaître, ils partaient en soirée ensemble, revenaient ensemble. Saya pleura même dans ses bras en apprenant la mort de ses parents, et Ryosuke la réconforta. Les mois passèrent, et ils furent de plus en plus proche, se souriant sans arrêt, riant aux éclats, pleurant des fois des bêtisent que l'un lâchait sans vouloir.

Se qui arriva arriva un soir d’automne. Ça faisait trois semaines qu'ils étaient en couple, deux ans qu'ils se connaissaient et seulement quelques heures qu'ils étaient chacun diplômé dans leur branche. Ryosuke étaient devant sa télé, installé dans son divan quand on frappa à la porte d'entré. Il se leva alors et s'y dirigea. Ouvrant doucement la porte, un grand sourire vint se peindre sur son visage. Il tendit alors le bras et saisit le poignet de Saya qu'il attira contre lui. Il la fit entré dans son modeste appartement. Un sourire sur les lèvres, elle lui murmura qu'elle voulait fêter leur réussite. De nouveau, le jeune ébène sourit et déposa un bref baisé sur les fines lèvres de la jeune femme. Il lui caressa la joue et elle fit de même. Doucement, d'un pas lent, ils se dirigèrent vers la petite et seule chambre de l'appartement. Devant le lit, les deux jeunes adultes avaient les joues rosées par la timidité. Lentement, Ryosuke saisit le menton de Saya entre ses doigts pour lui faire lever un peu la tête. Il déposa de nouveau un baiser sur ses lèvres. Les bras de la demoiselle virent se refermer derrière le cou du jeune homme. Le baiser se fit de plus en plus intense obligeant les jeunes amoureux de reprendre leur souffle constamment. Une des mains du garçon passa sous le fin pull de la jeune bleutée et commença à caresser son dos. Cette même main détacha son soutient-gorge et se déposa enfin sur sa hanche. L'autre main elle se fraya un chemin jusqu'aux longs cheveux bleu ciel de la femme. En prenant leur temps, laissant monter cette tension insoutenable que leur donnait cette irrésistible envie d'appartenir l'un à l'autre pour de bon, ils finirent par entrer dans le lit, se caressant et couchant ensemble. Après leur long moment intime, ils s'endormirent, Saya contre le torse de son fiancé.

Après cette nuit, ils le firent de plus en plus souvent, de plus en plus sauvagement, Ryosuke obéissant aux multiples désirs de Saya alors que celle-ci en demandait de plus en plus. Et après plusieurs mois, une nouvelle plus que bonne leur donna une joie sans nom. Saya attendait un enfant de l'homme qu'elle aimait, et en plus de ça, ils étaient tout les deux engagés dans la société où ils avaient postulé malgré leur jeune âge. Plusieurs jours passèrent, et Ryosuke demanda la jeune femme en mariage, celle-ci accepta et quelques mois plus tard, alors que son ventre commençait à se voir de plus en plus, ils furent uni.

Bientôt, le jour tant attendu arriva. Prise de contractions, Saya hurlait dans sa chambre d’hôpital. Les infirmières partirent alors avec vers la salle d'accouchement. Ryosuke attendait encore et encore. Les heures passaient. Il avait voulu aller avec elle, pour l'assistée, mais le médecin qui pratiquait l'accouchement l'en avait empêché. Inquiet, l'ébène se tournait les pouces attendant de voir son épouse. Deux heures, trois heures, quatre heures passèrent et une infirmière vint vers lui. Levant la tête, il aperçu quelque chose dans le bras de celle-ci, recouvert d'un drap blanc. L'infirmière lui tendit le petit bout puis reparti aussitôt la mine accablé. Aux anges, Ryosuke berçait son fils dans ses bras afin que celui-ci s'endorme, se qu'il ne tarda pas à faire. Quelques minutes passèrent puis le docteur vint à la rencontre de l'heureux père, une triste nouvelle s'échappant de sa bouche. Saya avait donné sa vie pour l'enfant. Son dernier mot avait été Tetsuya. Abattu, Ryosuke ne baissa pourtant pas les bras. Le nom de l'enfant fut donc les dernières volontés de sa mère, il se nomma Tetsuya. Pendant que l'ébène allait au travaille afin de subvenir aux besoins de son enfant, ce fut sa mère qui prenait soin du petit. Un an passa, et le jeune agent immobilier commença à prendre Tetsuya avec lui au boulot et a le mettre à la garderie de sa société.

Trois ans plus tard, le père de l'enfant eu assez d'argent pour qu'ils partent habiter dans une des plus grandes villes du Japon, Fukuoka. Il y ouvrit sa propre agence immobilière qui fut vite renommée. Pendant que son père était au boulot, Tetsuya lui allait à la maternelle. Il touchait déjà au petit ballon de basket fait de mousse. Le soir, Ryosuke le récupérait souvent endormit et ils rentraient à pied vu qu'ils n'habitaient pas loin. Quelques jours plus tard, le jeune enfant désira faire du sport, du basket pour être exacte. Son père accepta et l’inscrivit alors dans un club qui se trouvait dans le centre-ville.

De nouveau, les années se sont mise à défilée à une vitesse incroyable. Et Tetsuya entra au lycée. Son père l'inscrivit à la Neko Academy où il fit ses deux premières années. Un soir, il trouva une lettre lui étant adressé de son club de basket. Quand il l'ouvrit, ça annonçait un dernier voyage avant la fermeture définitive du club. Sans difficulté, Ryosuke paya les frais pour ce voyage et Kuroko y alla quelques semaines après.

Le voyage en car dura quelques heures, heures pendant les quels il écouta sa musique, se faisant oublié des autres. Quand l'engin se stoppa enfin pour laissé les adolescents sortir et prendre l'air, un grand cris de joie secoua le club de basket pour être enfin arrivé à destination. Kuroko lui, n'exprima aucun sentiment. Il était sûrement pas heureux de savoir que quand il rentrerait chez lui, que son club disparaîtrait.

Quelques minutes plus tard, on leur faisait visiter le centre sportif où il passerait leur voyage. On leur dit aussi qu'un centre de cure était juste à côté, et que les enfants qui étaient là-bas étaient interdit de sport. Tetsuya trouva vraiment dégueulasse de mettre un centre sportif à côté de centre du cure pour enfant ne pouvant pas pratiquer de sport, bien sûr, il ne dit rien.

Quelques jours plus tard, il se trouva sur le terrain de basket, s’entraînant avec son équipe pour un futur dernier match amical avec un autre club de basket. Comme d'habitude, l’entraîneur misait tout sur le mise-direction (je crois que s'est ça >< ) de Kuroko le faisant de plus en plus utilisé pendant les entraînements afin de l'améliorer un peu plus à chaque fois. Puis, ce fût son tour de repos. Pendant ce moment, il remarqua trois filles qui devait sûrement être cachées. Alors, il fit semblant de pas les voir mais posa tout de même ses yeux bleus glace sur une des trois adolescente qui, comparé au deux autres, le remarqua tout de suite.

Le lendemain ce fut le même cinéma, à croire qu'elles ne venaient que quand il était au repos. Et ce fut le même chose pendant plusieurs jours.

Le jour du match arriva à grand pas. Et bientôt, il vit la jeune fille qui l'intéressait être dans les gradins, dans les premiers rangs. Elle semblait surprise et dégoûtée à la fois. Kuroko ne s'en soucia que quelques instants puis se concentra sur son match. Le dernier match qu'il disputerait avec son club sportif. Ça lui arrachait des nausées.

Après ce match, les entraînements furent finis, et donc, ils avaient quartier libre. Bien évidemment, Tetsuya passa ses journées sur le terrain de basket ou prêt de différent gymnase une glace à la main. Quelques jours plus tard, leur entraîneur leur proposa d'aller camper. Kuroko ne dit rien laissant le champ libre à ses coéquipiers. Et c'est la dernière semaine qu'ils partirent en forêt pour passer les derniers jours calmement, en harmonie avec la nature disait son coach.

Le jour où ils s'installèrent, ils passèrent la journée à distribuer les différentes tâches que chacun devrait accomplir, monter les tentes. Le soir commençait à tomber quand le coach demanda à Tetsuya d'aller chercher du bois. Celui-ci accepta et s'aventura alors dans la dense forêt. Après un moment, il se mit à ramasser du bois mais bien vite, il remarqua qu'il était perdu. Alors que les minutes passaient, la nuit tomba. Il entendit alors derrière lui des bruis de branches craquées et alla vers la source du bruitage. Il y découvrit avec surprise la fille qui venait à chaque fois le voir pendant ses entraînements. L'adolescente lui parla alors de sa mésaventure, et Kuroko fit la même chose tout en détaillant avec un certain intérêt la jeune fille qui était devant lui. Ils finirent par marcher ensemble tout droit ne sachant pas où ils allaient atterrir. Ils finirent par sortir de la forêt alors que le jour commençait à se lever. Ils étaient tellement fatigués, qu'ils dormaient presque debout. Par chance une animatrice les aperçus et accouru vers eux. Elle leurs expliqua que toute la nuit les deux associations les avaient cherché sans les trouver et étaient morte d'inquiétude. Quand ils rentrèrent dans leur centre, chacun de leur côté, ils allèrent dans leur dortoir où ils dormirent jusqu'au lendemain matin.

Grâce à cette mauvaise aventure, les associations s'étaient rapprochées et passèrent la fin de leur voyage ensemble. Annabeth et Tetsuya firent alors plus ample connaissance et furent étonné de savoir qu'ils habitaient tout deux dans la même ville et qu'ils allaient se voir à la Neko academy. A cette pensée, Tetsuya aurait bien soupiré de contentement. Quelques jours plus tard, ils repartirent chez eux avec leur association. L'air de rien, voir la jeune fille partir, tout en sachant qu'ils vivaient, ça se trouve l'un près de l'autre, mais qu'ils ne se reverraient peut-être pas avant, avait déchiré le coeur du jeune homme. Et bien que celui-ci soit en totalité impassible avec tout le monde, avec Anna', il se sentait bien.

Quand Tetsuya rentra chez lui, il ne parla pas vraiment de son petit séjour à son père, mais plutôt de cette jeune fille qu'il avait rencontrée. A son tour, Ryosuke parla d'une femme sans pour autant dire son prénom ou même son nom. C'était bizarre pour l'adolescent d'entendre parler son père ainsi alors que celui-ci ne s'était jamais, au grand jamais intéressé à une femme. Mais ce qui surprit le plus Kuroko, c'est quand son père lui avoua qu'il allait l'épousé. Là, le jeune homme fût pendant un petit moment, comme... déconnecté. Quand il stitcha( super mot à l'attaque!), il fit un sourire que son père aurait voulu revoir ses dernières années.

Quelques semaines plus tard, une réception avait été organisée pour le mariage de Ryosuke et de cette femme que Tetsuya ne connaissait pas. Mais son jour de joie s'envola quand il vit avec quelle femme son père allait s'unir. Il allait épouser la mère d'Annabeth. Pendant toute cette soirée, l'adolescent était resté en retrait, il était même parti des fois rejoindre sa chambre pour pleuré en silence. Puis, pourquoi il pleurait ? Il n'avait jamais pleuré avant. Alors, pourquoi pleurer pour cette fille ? C'est à ce moment là, qu'il s'en rendit compte. Il la considérait bien plus qu'une amie, bien plus qu'une demi-sœur. Il la voulait comme petite amie.
De nouveau, une grand sourire naquit sur ses fines lèvres. Il allait lui faire tourner la tête. Il allait la rendre plus amoureuse de lui que de n'importe qui d'autre. Il voulait la faire sienne ! Il voulait qu'elle soit à lui.

Quelques mois plus tard, Avril pour être exacte, le mariage eu lieu. Qu'elle était belle, dans cette robe Annabeth. Elle était magnifique. Pour la première fois, le bleuté avait senti son cœur battre à une allure presque effrayante. Pendant toute la cérémonie, il zappa complètement le long discourt du prêtre. A la place, ses yeux étaient tourné vers la blonde qui, apparemment ne voyait pas vraiment l'adolescent. Mais, quand il y pensait, cette union ruinait définitivement ses chances avec la demoiselle. Ça faisait serte, un moment qu'ils vivaient avec Anna et sa mère, mais que c'était douloureux ! La voir le matin se lever de bonheur, la voir sourire, la voir rire... c'était si douloureux... Il aurait bien tenté un pas vers elle, la prendre dans ses bras, mais il ne pouvait pas. Après tout, son père allait s'unir avec la femme qu'il aimait, et il le méritait. Après tout, il n'avait jamais eu de conquête après la mort de sa mère. Ryosuke avait élevé seul son fils. Et là, son père lui offrait presque sur un plateau d'argent ce qu'il désirait le plus, un famille avec une mère, un père et une soeur. Une soeur de qui, il en était certain, était dingue.

Bientôt, et surtout plus vite que prévu, la rentrée à la Neko Academy arriva. Et Tetsuya comme Annabeth entrèrent à l'académie. Il avait été amusé de voir Anna supplier sa mère de pouvoir avoir un sport en option. Et elle prit basket. D'un côté, ça lui gonfla le coeur. L'année commença donc bien, et il s'était promit et il le ferait, il aurait Annabeth pour lui !


Pas encore fini '-'
(Non d'un Kinder surprise ! Kum, donne moi plus souvent tes histoires à lire XD Elles donnent de l'inspi dit moi ! )

____________________


Merci Imoto-chan ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♫ Miharu Kumiko
Kum'-chan la fonda' fan de Nyan-Cat !
Kum'-chan la fonda' fan de Nyan-Cat !
avatar

Féminin Verseau Chien
Nombre de messages : 771
Age : 22
Autre Compte : Walker Allen, Rose Annabeth, Eiko Nezumi & Takamatsu Len
Classe/Profession : 1ère Année, Universitaire
Amour : 仁 ♥
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de Personnage
Club : Musique
Option: Equitation
Instrument & Sport favori: Violon & Equitation

MessageSujet: Re: Kuroko Tetsuya   Dim 8 Juil - 23:32

~ Hanw' mais genre tu t'inspires de MES fabuleuses histories ? è_é *paf* Je lirais tout lorsque tu auras terminé 8)

____________________

KUM-CHAN ♥
{ Je n'ai pas de compte à rendre, juste de l'amour à revendre }


____━━____┓━╭━━━━╮
____━━____┗┓|::::::^━━^
____━━____━┗|:::::|。◕‿‿­­­­◕。|
____━━____━━╰O--O-O--O


Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-academy.forumactif.org
♫ Miharu Kumiko
Kum'-chan la fonda' fan de Nyan-Cat !
Kum'-chan la fonda' fan de Nyan-Cat !
avatar

Féminin Verseau Chien
Nombre de messages : 771
Age : 22
Autre Compte : Walker Allen, Rose Annabeth, Eiko Nezumi & Takamatsu Len
Classe/Profession : 1ère Année, Universitaire
Amour : 仁 ♥
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de Personnage
Club : Musique
Option: Equitation
Instrument & Sport favori: Violon & Equitation

MessageSujet: Re: Kuroko Tetsuya   Sam 18 Aoû - 23:15

~ Ca avance ici aussi ? :P Aller les fans de Kuroko, on bosse ! 8D

____________________

KUM-CHAN ♥
{ Je n'ai pas de compte à rendre, juste de l'amour à revendre }


____━━____┓━╭━━━━╮
____━━____┗┓|::::::^━━^
____━━____━┗|:::::|。◕‿‿­­­­◕。|
____━━____━━╰O--O-O--O


Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-academy.forumactif.org
Hayashi Kaito

avatar

Masculin Bélier Cheval
Nombre de messages : 58
Age : 27
Amour : ηєzυмι
Date d'inscription : 22/11/2011

Feuille de Personnage
Club : ///
Option: ///
Instrument & Sport favori: tout les sports en général

MessageSujet: Re: Kuroko Tetsuya   Lun 20 Aoû - 19:30

Oui oui, ça avance XD presque fini t'en fais pas !

____________________

J'aime trouvé des filles dans les rues, les vendre contre des ânes qui finissent accroché sur mon mur. J'aime tuer des ours en croyant que s'était des fléchettes tranquillisante. Et j'finis chez les flics !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayashi Kaito

avatar

Masculin Bélier Cheval
Nombre de messages : 58
Age : 27
Amour : ηєzυмι
Date d'inscription : 22/11/2011

Feuille de Personnage
Club : ///
Option: ///
Instrument & Sport favori: tout les sports en général

MessageSujet: Re: Kuroko Tetsuya   Mer 22 Aoû - 20:33

Voilà fini !
Sérieux, j'me suis pas fait chi** pour la fin XD
Je voulais avoir vite fait fini pour être tranquille !

____________________

J'aime trouvé des filles dans les rues, les vendre contre des ânes qui finissent accroché sur mon mur. J'aime tuer des ours en croyant que s'était des fléchettes tranquillisante. Et j'finis chez les flics !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♫ Miharu Kumiko
Kum'-chan la fonda' fan de Nyan-Cat !
Kum'-chan la fonda' fan de Nyan-Cat !
avatar

Féminin Verseau Chien
Nombre de messages : 771
Age : 22
Autre Compte : Walker Allen, Rose Annabeth, Eiko Nezumi & Takamatsu Len
Classe/Profession : 1ère Année, Universitaire
Amour : 仁 ♥
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de Personnage
Club : Musique
Option: Equitation
Instrument & Sport favori: Violon & Equitation

MessageSujet: Re: Kuroko Tetsuya   Mer 22 Aoû - 20:48

    ~ OUAIIIIS ! ELLE A FINIIII ! FAITES PETER LE CHAMPAAAAAAAGNE o/

    Hm hm, excusez moi pour ce moment d'égarement .__. Tout est okey, je te valide & tout le tralala, tu connais la chanson depuis le temps. Et...KUROKO POWAAA o/

____________________

KUM-CHAN ♥
{ Je n'ai pas de compte à rendre, juste de l'amour à revendre }


____━━____┓━╭━━━━╮
____━━____┗┓|::::::^━━^
____━━____━┗|:::::|。◕‿‿­­­­◕。|
____━━____━━╰O--O-O--O


Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-academy.forumactif.org
Hayashi Kaito

avatar

Masculin Bélier Cheval
Nombre de messages : 58
Age : 27
Amour : ηєzυмι
Date d'inscription : 22/11/2011

Feuille de Personnage
Club : ///
Option: ///
Instrument & Sport favori: tout les sports en général

MessageSujet: Re: Kuroko Tetsuya   Mer 22 Aoû - 22:29

Han ça va hein XD pas comme ça j'avais mit deux ans à faire ma prez !
J'ai juste mit deux mois moins un jour XD

Pour moi, KIDIBULL !!!!!

Et merci =D ♥

____________________

J'aime trouvé des filles dans les rues, les vendre contre des ânes qui finissent accroché sur mon mur. J'aime tuer des ours en croyant que s'était des fléchettes tranquillisante. Et j'finis chez les flics !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kuroko Tetsuya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kuroko Tetsuya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cette présentation existe belle et bien... | Kuroko Tetsuya| U.C
» # Registre d'Avatar #
» Momoi Satsuki sait déjà tout de vous ...
» Kagami Taiga - uc
» - Basketball Monthly - N°4 - 01/06/2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Neko Academy ♫ :: Zone Membre :: Présentations des Membres :: Présentations Validées-
Sauter vers: