AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~ Neko Academy ♫
~ Bienvenue sur Neko Academy !
Incarne le personnage de ton choix et intègre l'un des trois clubs proposés !
Ne perds pas une seconde, inscris-toi :)



 

Partagez | 
 

 Eiko Nezumi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eiko Nezumi
» Buna No Mori De ♫
avatar

Féminin Verseau Chien
Nombre de messages : 27
Age : 22
Autre Compte : Miharu Kumiko, Rose Annabeth, Walker Allen & Takamatsu Len
Classe/Profession : 3ème Année, Universitaire
Amour : ...Il m'plait bien c'ptit prof de sport
Date d'inscription : 28/08/2011

Feuille de Personnage
Club : Sport
Option: Chant
Instrument & Sport favori: Batterie & Karaté

MessageSujet: Eiko Nezumi   Mar 22 Nov - 22:07

    ~ Votre personnage ~

    » Nom : Eiko
    » Prénom : Nezumi
    » Âge : 20 ans
    » Année Scolaire : 2ème année
    ○ Niveau : Universitaire
    » Club : Sport
    » Option : Chant

    » Description Physique : Nezumi mesure un mètre quatre vingt quinze et pèse soixante huit kilogrammes. Il possède une longue chevelure bleu marine qu’il retient toujours attaché en queue de cheval, sauf lorsqu’il dort. Le jeune homme refuse de les couper, affectionnant une telle longueur même s’il les attache tout le temps. Ses yeux sont bleu pâle, tirant vers le gris. Ses paupières sont ornementées de longs cils fins de la même teinte que sa chevelure. Sa bouche est, la plupart du temps, pincée ou fermée. Il n’est pas du genre bavard, mais des flots de pensées se bousculent sans arrêt dans son crâne, faisant de lui quelqu’un de concentré à n’importe quel moment, même en pleine nuit. Il suffit qu’on l’effleure pour mettre tous ses sens en éveil. Sa nuque n’est jamais découverte. Nezumi porte sans arrêt une écharpe bleue marine, qu’il ne retire de pendant de rares occasions. Même quand il fait du sport, il l’a garde. Puisqu’il s’habille toujours de jeans et de pull à manches longues, le port de l’écharpe ne rend pas son style totalement décalé. Il porte l’uniforme scolaire seulement parce que c’est une règle de l’établissement, mais ne rate aucune occasion de s’en débarrasser. Le jeune homme possède des épaules larges et solides ainsi que des bras puissants et musclés, terminés par des mains aux doigts agiles. Son torse musclé ne présente aucun défaut. C’est dans son dos que ça se gâte. En effet, une grande brûlure recouvre presqu’entièrement le dos du jeune homme, allant de ses omoplates jusqu’au dessus de ses fesses. Il n’en parle jamais, et personne bien sûr ne se doute de l’existence de cette blessure. Ses jambes sont fines, élancées et musclées, prouvant un entrainement quotidien. Bien que le sport ne soit pas la chose que Nezumi affectionne le plus, il prend soin de son corps et aime se dépenser. Il aborde une mine froide pour que personne ne l’approche, et se montre toujours le plus désagréable possible. Mais derrière cette écharpe bleu, se cache un jeune homme au physique plutôt enjoliveur...

    » Description Morale : Nezumi est une personne qu’il n’est pas facile d’aborder. Il déteste qu’on l’approche, c’est un loup solitaire dans l’excellence. Pas sociable pour deux sous, il n’hésitera pas à vous envoyez balader avant même que vous n’ouvriez la bouche. Ou alors, il s’appliquera du mieux possible pour vous mettre le plus beau vent que l’humanité n’ait jamais connu. Froid, solitaire, dur et critique, ce n’est pas une personne que l’on va tenter d’aborder afin de devenir son ami. De toute façon, il ne croit pas en l’amitié et en toutes les autres maximes qu’il juge tout simplement superficielles et fanfaronnes. Malgré tout, quand il daigne vous accordez un soupçon d’intérêt, il peut se montrer très agréable et vous pourrez même lui arracher un petit sourire. Puisqu’il ne croit plus en l’amitié depuis la mort de son ami d’enfance, mieux faut éviter de l’appeler « mon pote » ou autre chose du genre, ou alors pas devant lui. Au lieu de quoi, il se chargera à sa manière de vous rappelez qu’il n’est l’ami de personne. Si, par chance ou par obstination, vous parvenez à briser la glace formée autour de son cœur, il se révélera être un compagnon fidèle et protecteur, qui se donnera corps et âme afin de vous venir en aide. Mais attention, il ne faut pas non plus trop en attendre de lui. C’est avant tout un loup solitaire, sachez-le. Il déteste la foule, et préfère emprunter les ruelles sombres plutôt que l’allée principale. Vous ne le trainerez jamais en boite ou à quelques fêtes que ce soit. Le seul moment où il accepte la foule, c’est lors de concours sportif, où il se concentre avant tout sur l’épreuve, ou lorsqu’il chante. En effet, Nezumi est un excellent chanteur. Il pourrait passer des heures entières à chanter tout et n’importe quoi. En plus d’être chanteur, il est compositeur. Quand il chante, il oublie tout ce qui se passe autour de lui. La foule ne le dérange donc aucunement, et est très à l’aise devant un public...Tant que ce dernier ne l’importune pas, cela va de soi.

    » Histoire : Nezumi a vu le jour dans une banlieue de Tokyo, dans un petit hôpital miteux. Ses parents étaient très pauvres, ils n’ont donc pas put se rendre à la clinique de la ville. Le bébé naquit en bonne santé, mais sa vie coûta celle de sa mère. Aimi était une femme fragile, toujours sujette à de graves maladies qui ne cessaient de raccourcir son temps de vie. Néanmoins, elle avait insisté pour avoir un enfant. Elle savait qu’elle n’y survivrait pas, mais ne l’avait jamais avoué à son mari. Pourtant, quand ce dernier assista avec effroi à la mort de sa vie, il se maudit d’avoir accepté une chose aussi désastreuse. Quand l’infirmière mit le bébé dans les bras de la pauvre mère, cette dernière murmura :

    « Dai...J’aimerais qu’il s’appelle Dai...D’accord Izumi ? S’il te plait... »

    Mort de chagrin, l’homme hocha la tête, sans conviction. La minute d’après, Aimi plongeait dans son dernier sommeil. Pendant plus d’un mois, Izumi resta inconsolable. Il voyait son épouse partout tellement elle lui manquait. Bien qu’il désire ramener son fils chez lui le plus tôt possible, Izumi ne s’en souciait guère. Il le laissait dans son berceau, le nourrissait et le lavait, mais ne partageait rien d’autre avec lui. Petit à petit, Izumi se mit à boire. Alors il renomma son fils.

    « Tu...Tu n’es qu’un sal rat ! Tu mérites pas un aussi beau nom, petite saloperie...Sal rat ! »

    Et c’est ainsi que fut renommé le bébé : Nezumi (Nezumi signifie rat). Plus le garçonnet grandissait, et plus Izumi retrouvait Aimi en lui. Et plutôt qu’en être heureux, ça le rendit ivre de rage. Il ne le violentait pas, mais ne s’en occupait pas et passait son temps à l’insulter. Quand Nezumi atteignit les cinq ans, il commença à quitter ce qui lui servait de maison. Vêtu d’affaires miteuses, il gagnait toujours la rue principale dans laquelle jouait des enfants. Parfois, il tentait de se joindre à eux, mais les autres le repoussaient, ne voulant pas trainer avec quelqu’un comme lui. Tout ça parce qu’il était pauvre. Un jour pourtant, un petit garçon vint lui tendre la main. Cet enfant n’était pas comme les autres : il avait les cheveux blancs comme neige, et une drôle de marque recouvrait son corps. S’était comme si quelque chose s’était enroulé autour de lui, laissant une longue bande rouge sur sa peau. L’enfant se nommait Shion. Il était le fils d’un riche chef d’entreprise, mais était né avec une maladie incurable. Le petit garçon savait qu’il ne vivrait pas longtemps, alors son père le laissait faire ce qui lui chante. C’est pour cela qu’il descendait souvent dans la rue afin de jouer avec les autres enfants. Mais comme pour Nezumi, ils le repoussaient. Ils le trouvaient beaucoup trop bizarres pour se joindre à eux. Dans un premier temps, l’enfant aux cheveux bleu refusa de jouer avec le blandinet. Mais ce dernier ne perdit pas espoir. Il venait le voir tout les jours, afin de gagner son amitié. Un jour enfin, Nezumi accepta de jouer à la balle avec lui. Shion devint alors le meilleur ami de Nezumi. Le premier ami. Le seul ami. Le dernier ami...
    Les enfants n’avaient que dix ans quand un terrible malheur s’abattit sur eux. La santé de Shion chuta, et il fut transporté à l’hôpital. Nezumi n’a pas hésité longtemps. Se saisissant de son baluchon, il s’en alla à pied à l’hôpital dans lequel se trouvait Shion. Il le fallait qu’il le voit, il ne l’abandonnerait pas. Ils se l’étaient promis. Sa marche dura plus de deux heures, et ses pieds lui faisaient affreusement mal. Néanmoins, Nezumi ne perdit pas espoir et finit par rejoindre l’hôpital. Là, il demanda la chambre de son ami, et une infirmière le guida jusqu’à sa destination. Quand il découvrit son meilleur ami, le teint aussi blanc que ses cheveux, reliés à tant de machine, son cœur se brisa en un millions de petits morceaux. Il s’approcha du lit d’un air lamentable et tomba à genoux, serrant les draps entre ses doigts sales.

    « Nezumi...c’est toi... ? Je savais que tu viendrais... »

    La voix faiblarde de Shion finit d’achever Nezumi. Ce dernier n’avait jamais pleuré. Même quand son père l’avait insulté, quand les autres enfants l’avaient rejeté, quand il se rendait à l’école en haillons, jamais il n’avait versé une larme...Et pourtant, voir son meilleur ami dans une telle situation lui arracha d’énormes larmes de chagrin. Il senti alors la main glacée de son ami effleurer la sienne. Nezumi releva alors ses yeux baignés de larmes vers son ami, qui lui souriait faiblement.

    « Ne sois pas triste, les cinq années que j’ai passé en ta compagnie étaient les meilleurs...Je t’aimais, même si je n’ai jamais voulu te l’avouer...Même si tu me mens, avant de partir, j’aimerais que tu me dises que tu m’aimes aussi, Nezumi...
    - Je t’aime, je t’aimerais toujours...Mais ne pars pas, pitié, pitié... »

    Le garçonnet assista avec horreur et chagrin aux dernières minutes de vie de son ami...Celui qu’il aimait depuis toujours. Il n’a jamais voulu avouer son homosexualité à son ami, et encore moins à son père. Et maintenant que Shion lui avouait qu’il l’aimait, il fallait qu’il parte, qu’il rejoigne Aimi dans un monde qu’il voulait connaitre aussi. Deux heures plus tard, quand Nezumi quitta le lit de mort de son meilleur ami, une jeune femme se planta devant lui. Ses yeux gonflés et rougis prouvaient qu’elle avait pleuré de longues heures. Elle tendit un paquet au jeune garçon, lui avouant que Shion voulait lui offrir. Quand Nezumi rentra chez lui, il s’enferma dans sa chambre afin d’ouvrir le paquet. Enveloppé dans le papier bleu électrique, une magnifique écharpe était accompagnée d’une lettre...

    « Cher Nezumi,
    Si tu lis cette lettre, c’est que je n’ai pas survécu à ma maladie. Bah, que veux-tu ! Je savais depuis toujours que mon existence serait courte. Mais sache que tu as illuminé mes jours. Grâce à toi, les douleurs s’amenuisaient, j’avais réellement l’impression de vivre. J’espère que j’ai eu le courage de t’avouer l’amour que je te portais sur mon lit de mort. Sache que là où je vais, jamais je ne t’oublierais. Je serais toujours dans ton cœur Nezumi, comme tu seras à jamais dans le mien.
    Amitié Amour. Shion. »

    Depuis ce jour, Nezumi a changé du tout au tout. Il restait cloitré dans sa chambre, ne sortant que pour aller à l’école. A l’enterrement de Shion, il chanta une chanson en sa mémoire, et c’est là qu’il découvrit le merveilleux potentiel de sa voix. Ses années passèrent, son père devenait de plus en plus fou, et lui de plus en plus responsable, instruit et solitaire. A ses dix neuf ans, il retrouva son père penché sur un papier blanc...La lettre de Shion ! Nezumi l’avait toujours gardé, et l’écharpe se trouvait toujours autour de son cou. Ce jour-là, il s’était absenté afin d’aller chercher de quoi manger. Quand il était revenu à son domicile, son père lisait la lettre. Quand il aperçut son fils dans l’encadrement de la porte, l’homme ivre piqua une crise de colère.

    « Qu’est-ce que c’est que ça ?! Amour ?! Tu fricottes avec qui, espèce de sal rat ? T’es gay ? T’es PD, c’est ça hein ? »

    Complètement interdit, Nezumi n’en croyait ni ses yeux ni ses oreilles. Comment son père était-il tombé sur cette lettre ? Et de quel droit la lisait-il ? Une colère froide secoua le corps du garçon aux cheveux bleu. D’un geste fluide et rapide, il lui arracha la lettre des mains, la serrant précieusement contre son cœur. Son père se mit alors à l’insulter quant à son homosexualité, le traitant de tous ces mots diffament que les gens utilisaient contre les homosexuels. Nezumi ne supportait plus d’entendre sa voix répéter les insultes, sans s’arrêter. Si bien qu’il tourna les talons et s’enfuit à toute jambe. Mais alors une horrible douleur lui vrilla le dos. Son père venait de le rattraper, et pressait contre son dos un morceau de bois enflammé. Nezumi poussa un cri de douleur, alors que son géniteur appuyait le bois brûlant entre ses omoplates. Les cris du jeune homme alertèrent les voisins, faisait s’enfuir le père du jeune garçon. Il laissa tomber la torche sur le dos de son fils. Le feu consuma ses vêtements, et brûla sa peau des omoplates jusqu’en bas des fesses. Plutôt que s’inquiéter de sa propre survie, Nezumi se hâta d’éloigner son écharpe des flammes, ne voulant pour rien au monde qu’elle se consume. Quand un voisin jeta un seau d’eau sur le jeune homme, ce dernier plongea dans le coma.
    Quand il se réveilla, il était allongé sur un lit d’hôpital. La première image qu’il eût en tête fut celle de Shion, relié à toutes ses machines, qui respirait avec difficulté. Nezumi ne supportait pas la vision des murs blancs, l’odeur de la lessive des draps, l’aspect plastique des aliments posés près de lui. Alors il se leva, quitta son lit et s’engagea dans le couloir, le visage transformé par une grimace de douleur. Il fut bien sûr rapidement rattrapé par les infirmières. Il dut rester plus d’une semaine à l’hôpital. Et cela lui fit plus mal encore que la longue brûlure qui courrait le long de son dos. Il apprit alors que son père avait été placé en hôpital psychiatrique, car les voisins avaient rapportés les actions de l’homme quant à son fils. Contrairement à ce qu’on aurait put croire, Nezumi n’en fut pas rassurer. Justement. Son père avait souffert, peu de personne pouvait comprendre ce genre de chose. Il avait vu sa femme mourir juste sous ses yeux, alors qu’elle venait de mettre leur fils au monde...Quand Nezumi put sortir de l’hôpital, il décida de ne pas rentrer chez lui. Il voulait poursuivre ses études, et pour se faire, il se chercha un nouvel établissement, loin de la capitaine. Il marcha pendant plusieurs jours et se nourrissait de ce que les gens voulaient bien lui donner. Un jour enfin, le jeune homme arriva devant un immense bâtiment. Des jeunes lui apprirent que s’était la Neko Academy, et une jeune fille lui offrit une brochure. Cette dernière présentait l’académie, sa directrice, les clubs, sa renommée...Nezumi lut alors que l’académie offrait une bourse aux étudiants défavorisés. N’hésitant pas une seconde, le jeune homme désira rencontrer la directrice. Il lui expliqua sa situation, et la jeune femme l’accepta de bon cœur dans son établissement. Il passa des examens pour définir son niveau, et fut finalement placer en seconde année à l’université.
    A la Neko Academy, Nezumi espérait oublier son terrible passé. Afin de masquer son homosexualité qui lui faisait honte – car il pensait que son père avait été mit en asile à cause de ça - il intégra le Club d’Hôtes. Bien sûr, son physique avantageux aida beaucoup. Même s’il n’aime pas la présence d’autres personnes, être membre de ce club lui rapporta quelques sous en plus de la bourse donnée par l’établissement. Cela ne fait pas une semaine que Nezumi est à l’académie, et il est loin de se douter de ce qui allait lui arriver...


    » Loisirs : Nezumi adore livre les grands classiques, que ce soit des œuvres de Shakespear, Victor Hugo, des frères Grimm...Il possède une immense bibliothèque fourrée de toutes sortes de livres. Le jeune homme adore également chanter, et possède une voix tout simplement splendide. Il affectionne le sport, mais bien qu'il l'ai prit en club, ce n'est pas ce qui le passionne le plus.

    ~ Vous , caché derrière votre ordinateur ~

    » Prénom ? Je suis personne ;)
    » Âge ? 16 ans
    » Passions ? ...J'en ai marre de les dire en fait :D Ma passion n°1, c'est embêter Natsu', tous le monde le sait ;D
    »Tu aimes les cookies ? - /!\ Obligatoire Demon King /!\ - Yep x) Mais oreo & kinder en force ;D

    » Comment avez vous connu le forum ? >_<"
    » Avez vous lu le règlement ? Si oui , code ?! Si non, ben c'est ici qu'il faut aller ( clic ) Me valide moi-même 8D

    Je remplace Haninozuka Mitsukuni par ce personnage =P Il restera membre du Club d'Hôtes mais pas avec le même genre ;)

____________________

NEZU-CHAN ♥
{ Kaze wa tamashii o sarai, hito wa kokoro o ubau }

Délires avec Rukia~Kaito:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiko Nezumi
» Buna No Mori De ♫
avatar

Féminin Verseau Chien
Nombre de messages : 27
Age : 22
Autre Compte : Miharu Kumiko, Rose Annabeth, Walker Allen & Takamatsu Len
Classe/Profession : 3ème Année, Universitaire
Amour : ...Il m'plait bien c'ptit prof de sport
Date d'inscription : 28/08/2011

Feuille de Personnage
Club : Sport
Option: Chant
Instrument & Sport favori: Batterie & Karaté

MessageSujet: Re: Eiko Nezumi   Mer 23 Nov - 19:24

Finish o/

____________________

NEZU-CHAN ♥
{ Kaze wa tamashii o sarai, hito wa kokoro o ubau }

Délires avec Rukia~Kaito:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Marguerite
Violoniste bleu azur..
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 16/08/2011

Feuille de Personnage
Club : Musique
Option: Aucune ♪
Instrument & Sport favori: Violon

MessageSujet: Re: Eiko Nezumi   Dim 27 Nov - 17:44

Bienvenue :3
Je me demande bien qui tu es....Mais vraiment...8D

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eiko Nezumi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eiko Nezumi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reviens là que j'te découpe ! [Rang C PV : Eiko]
» [A.C] Personne n'aura de pitié pour personne...[PV Lei/Eiko]
» J'ai faim, un bol de nouilles ? [Pv : Hayashi Eiko]
» Journal d'Eiko ou Pourquoi m'as-tu quitté?
» Moi, c'est Guenhwyvar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Neko Academy ♫ :: Zone Membre :: Présentations des Membres :: Présentations Validées-
Sauter vers: