AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~ Neko Academy ♫
~ Bienvenue sur Neko Academy !
Incarne le personnage de ton choix et intègre l'un des trois clubs proposés !
Ne perds pas une seconde, inscris-toi :)



 

Partagez | 
 

 ~ Gaiya Asako ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuuki Natsuno
The Power of the Pasteque o/
The Power of the Pasteque o/
avatar

Masculin Bélier Rat
Nombre de messages : 384
Age : 21
Autre Compte : Aomine Daiki , Takashi Jin & Tsubaki Kyouta
Classe/Profession : 2ème Année , Université
Amour : ~ //
Date d'inscription : 24/07/2009

Feuille de Personnage
Club : Sport
Option:
Instrument & Sport favori: Basket

MessageSujet: ~ Gaiya Asako ~    Mar 30 Aoû - 12:12

© Codage By Reira sur LG
Libre


Gaiya Asako

Age: 16 ans
Année Scolaire : 1ère Année
Niveau : Lycée
Club : Sport
Option : Trompette

Description Physique : Asako est petit pour quelqu’un de son âge. Un mètre quarante trois pour trente neuf kilogrammes. Malgré ce que l’on pourrait croire, il ne souffre pas de sa petite taille, mais semble plutôt s’en réjouir. « La meilleure des tailles, c’est quand nos deux pieds touchent part terre ! » Répète-t-il sans arrêt. Sa chevelure est blonde, et plutôt courte. Ses yeux sont marrons foncés, et ils brillent sans cesse d’espièglerie. Son visage candide ressemble beaucoup à ses des enfants, et ses joues roses donnent envi de le croquer comme une belle pomme. Ses caractères physiques sont très semblables à ceux de Kiomi & Kumiko, qu’il considère comme ses deux grandes sœurs. Niveau vestimentaire, il porte l’uniforme scolaire à l’académie, mais il préfère de loin les ensembles de marque. Son sourire espiègle est un peu comme sa marque de fabrique : quelque soit la situation, il garde toujours ce sourire accroché à ses lèvres minces et roses. On le prend très souvent pour plus jeune qu’il ne l’est, et son caractère plutôt enfantin n’y aide pas.


Description Morale : Asako est un jeune garçon au tempérament très lunatique et pourtant si enfantin. Il peut être gentil, attentif, doux et calme comme il peut-être désagréable, violent et foufou. Il n’offre pas facilement sa confiance aux autres, il faut donc redoubler de patiente ne serait-ce seulement pour qu’il vous accorde un regard. Son sourire espiègle lui offre une réputation de sacripant né, mais il est plus gentil et doux qu’autre chose. Il arrive parfois qu’il abandonne quelques secondes son air espiègle, pour prendre à la place un air étonné ou heureux. Il déteste qu’on le commande, et le dit franchement. Asako aime faire son petit chef, mais n’en fait pas trop non plus. Il approuve avec franchise la citation qui dit : « ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse ! » Fidèle ami comme pire ennemi, Asako est un enfant dont il faut quand même un peu se méfier. Mais dès que vous entrez dans son cercle d’ami, vous n’en ressortez. Malgré ses quinze ans, il a encore un pied dans le monde de l’enfance, et cela se confirme par son caractère parfois très possessif envers ses demi-sœurs ou lorsqu’il joue avec Sakyû, la chienne labrador de la famille.


Histoire : Asako est né un matin, d’où son nom (Asako signifie enfant né le matin), du mois de Juin. Sa mère, Haru, n’a jamais vraiment voulu d’enfants, et l’annonce de sa grossesse a été trop tardive pour qu’elle se fasse avorter. Elle n’a jamais témoigné aucun amour pour son fils, qu’elle renia presque. Heureusement, Kenji, le père, s’occupait de son amour avec tout l’amour du monde. Néanmoins, la naissance d’Asako provoqua des conflits entre les deux époux, et Haru menaça plus d’une fois son mari qu’il devrait choisir entre elle et le petit garçon. N’ayant pas les moyens de se débrouiller seuls, les deux époux ne pouvaient se permettre de partir chacun de son côté. De ce fait, ils vécurent une cohabitation forcée pendant cinq années. La haine d’Haru envers Asako ne s’adoucit pas d’un iota, disons même qu’elle s’accrut. Ainsi, le petit garçon ne put jamais connaitre l’amour maternel. A l’école, quand on lui demandait qui était sa maman, il ne savait jamais quoi répondre, car sa génitrice lui interdisait de l’appeler maman. Un jour néanmoins, alors qu’il s’apprêtait à partir à l’école, il entendit des cris venant du salon. Sortant la cuisine et traversant le couloir sur la pointe des pieds, il surprit une conversation animée entre ses parents. Haru menaçait une nouvelle fois Kenji de choisir entre elle et leur garçon. Bien sûr, après ses cinq années passées à surveiller que cette femme ne violentait pas son fils, Kenji ne ressentait plus aucune affection envers son ancienne femme. Celle-ci proposa alors un procédé : ils pouvaient retenter une aventure ensemble, seulement s’il mettait Asako en famille d’accueil. Bien évidemment, il refusa avec fureur. Il avait eut une augmentation dans l’entreprise de stylisme dans lequel il travaillait. Or, il avait largement les moyens de partir vivre seul avec son fils. Quand il l’avoua à sa femme, celle-ci ragea avant de vociférer que s’était-elle qui partait. Aussitôt, elle sorti du salon, et monta dans sa chambre sans même voir le petit garçon qui se mettait à sangloter. Son père sorti à son tour du salon, mais celui-ci aperçut directement son fils. Il le prit dans ses bras et le serra fort contre lui. La mère du petit réapparut alors, une valide à la main. Elle foudroya Asako du regard, lequel se blotti contre son père. Haru siffla un adieu aux deux hommes, et quitta la maison en prenant bien soin de claquer violemment la porte derrière elle. S’en suivit le divorce de Kenji et d’Haru, puis le tribunal qui devait décider qui aurait la garde de l’enfant. Bien sûr, Asako fut confié à son père, puisque sa mère refusait clairement de le prendre avec elle. Depuis ce temps-la, Asako et son père vivaient ensembles, entre hommes. Asako allait dans la petite école du village, et son niveau scolaire était plutôt bon. L’année de ses treize ans, un soir, son père demanda à lui parler. Il lui annonça que, au travail, il avait rencontré une femme, et qu’il était tombé amoureux d’elle. Il ne s’attendait pas à ce qu’Asako saute de joie, poussant des cris joyeux. Quelques mois plus tard, son père présenta son « amoureuse » (c’est comme ça que l’appelle Asako, plus précisément « l’amoureuse de papa »). Asako se sentit tout de suite en confiance avec cette femme. Elle s’appelait Asami, et était styliste dans l’entreprise où travaillait Kenji. C’était une très belle femme, toujours souriante, qui possédait déjà deux grandes filles âgées de dix sept ans. Puisqu’Asako acceptait très bien Asami, Kenji et cette dernière purent continuer leur histoire. Néanmoins, il arriva le jour où Asami dut présenter son nouveau compagnon à ses filles. En effet, la jeune femme – car elle l’était, trente cinq ans, c’est encore jeune – avait perdu son mari dix ans plus tôt, et a élevé ses deux jumelles seules. Elle n’avait jamais voulu rencontrer quelqu’un d’autre, pour le bien de ses filles. Mais ces dernières étaient désormais en âge de comprendre. Malheureusement, quand elle annonça la nouvelle à ses filles, son aînée refusa catégoriquement de rencontrer Kenji et Asako. Kumiko, l’aînée, avait toujours admiré son père, et avait contracté le complexe d’Œdipe. De ce fait, que sa mère ait un nouvel homme dans sa vie ne lui plaisait pas du tout. S’était comme si on remplaçait son défunt père. Sa sœur cadette, Kiomi, accueillit la nouvelle avec une joie semblable à celle d’Asako. Malgré la réticence de Kumiko, Kenji et Asako vinrent un soir dîner avec Asami et ses filles. Kiomi accepta sur le champ les deux hommes, et créa directement un lien très fort avec Asako. Puisque leur relation durait et qu’ils s’aimaient réellement, Asami et Kenji décidèrent de se marier, à la grande joie de Kiomi et Asako. Kumiko restait toujours un peu réticente à cette relation, mais ne s’opposa pas au mariage. Finalement, au bout de quelques mois, l’aînée des jumelles accepta Kenji et Asako dans la famille. Le jeune garçon était le plus heureux de la terre. Il avait trouvé une mère, et des sœurs. De plus, ces derniers possédaient, tout comme lui, des cheveux blonds et des yeux marrons, ce qui facilita son insertion dans la famille.
Cela fait désormais plus d’un an que Kenji et Asako vivent avec Asami et ses filles. Asako s’est inscrit à la Neko Academy afin de pouvoir côtoyer le plus possible ses sœurs adoptives. Bien qu’il adore Kiomi, il a tout de même une petite préférence pour Kumiko, puisqu’ils possèdent presqu’exactement le même caractère. Récemment, il a apprit que Kumiko allait se marier avec Jin, son petit ami. Et bien qu’il soit très possessif envers ses sœurs adoptives, il est pour cette union, puisqu’il adore Jin. La vie d’Asako a beau avoir mal commencé, il est désormais très heureux au sein de cette famille qui l’aime, et considère Asami comme sa propre mère, puisque cette dernière lui offre tout l’amour maternel qu’il n’a jamais put recevoir avant. La suite de cette histoire, s’est à vous de l’écrire...

Loisirs : Outre le fait qu’il adore chercher des noises à Kumiko, Asako adore le sport, surtout ceux où il faut ce donner à fond comme l’endurance par exemple. Il passe beaucoup de temps avec Kiomi, qui lui apprend des morceaux de piano, ou avec la chienne de la famille, avec qui il aime jouer dans le jardin.


Personnage proposé : United Kingdom, d’Hetalia

~ Personnage proposé par Miharu Kumiko, bon niveau RP demandé ! ~


____________________




Spoiler:
 


« ~ *Dans le monde de la Neko Academy, les cookies poussent sur les arbres et des nyan cat volent dans le ciel . C'est un monde fabuleux, ou des petits chats se trimballent des chats box et des feunards sont assis sur des escaliers. »

Merci à Ashera pour cette merveilleuse description ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
~ Gaiya Asako ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» yamamoto gaiya / pretty little gangster

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Neko Academy ♫ :: Zone Membre :: Personnages Pré-Définis-
Sauter vers: