AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~ Neko Academy ♫
~ Bienvenue sur Neko Academy !
Incarne le personnage de ton choix et intègre l'un des trois clubs proposés !
Ne perds pas une seconde, inscris-toi :)



 

Partagez | 
 

 " Ne courez pas dans les couloirs ! " { PV Len }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasha Baskerville

avatar

Féminin Taureau Tigre
Nombre de messages : 35
Age : 19
Autre Compte : Aucun
Classe/Profession : 2e année , lycée
Amour : Nyah ?
Date d'inscription : 28/01/2011

Feuille de Personnage
Club : Arts
Option: Escrime
Instrument & Sport favori: Guitare électrique et Escrime 8D

MessageSujet: " Ne courez pas dans les couloirs ! " { PV Len }   Mar 11 Sep - 12:55

" Aju remporte 1111 points exp ! "

Elle étouffa un bâillement. Super, qu' Aju remporte ses points exp , du moment qu'il montait au niveau 50 ! Son Feurisson émit un cri de victoire , ayant gagné le combat. Elle poussa un léger soupir. Yeah, et encore un dresseur dégommé, ce qui lui faisait un super total de 13 ! Comment ça " Bouhouhou..." ?! Bien fait pour sa face ! Son équipe était à moitié K.O. , ils faisaient peine à voir avec leurs problèmes de statuts et les PV dans la zone orange ou rouge. Les pauvres chous. Dirigeant son petit personnage , elle alla les soigner puis sauvegarder la partie. S'affalant sur le dos, elle contempla quelques minutes le plafond. La chambre était simplement éclairée par l'écran de sa DS. A tous les coups elle s'abîmait les yeux. Mais bon, elle avait quand même bien avancé. Et puis son énergie était désormais vidée. Et pour de vrai, elle était sur la réserve actuellement . Une seule idée figurait dans son esprit, comme constituée de néons clignotants ou inscrite au surligneur jaune fluo : Dormir ! L'adolescente jeta un coup d’œil hasardeux à l'écran de sa console, cherchant l'heure. Oh, elle avait à peine joué 5 minutes, il ne devait pas être bien tard... 4h30 du matin.

" Gné ... !? "

ZBAMM. Elle eut l'impression de prendre un coup de masse en plein dans la face. Ou que ses neurones pédalaient trop pour avoir lu la bonne heure. Surprise, elle regarda une seconde fois, puis sur sa montre pour en avoir la certitude. 4 heures 30 du matin. Elle n'avait pas vu le temps passer, en jouant sur Pokémon. Quand elle commençait avec ce jeu, difficile de s'arrêter. Elle perdait toute notion du temps. Ces jeux vidéos , tous des traîtres ! Tu joues un peu, tu te dis " mouais, 5 minutes, juste pour faire ça ", et puis là, CRAC ! 4 heures du mat ! La haine. Allumant une lampe de chevet, Sasha éteignit sa console et partit enfiler un pyjama avec un imprimé poulpe. Ses deux trois neurones encore réveillés se demandaient ce qui lui avait pris de se lever, formant encore dans son esprit des silhouettes de Pokémon. Elle les chassa pour prendre ses affaires et en faire un petit tas à côté du lit. Vêtements, sac avec les bons cahiers, chaussures... mouais, c'était pas mal. Ressentant à présent tout le poids de son manque de sommeil, Sasha se laissa tomber sur son lit et dut s'endormir dans la chute.

***

" Biiiiiiip . Biiiiiiiiiiiip . Biiiiiiiiiiiiiiiiiiip !

- Taggle, l'insecte ! "

Ronchonna la lycéenne en éteignant l'alarme de son portable. Ces bips insistants lui vrillaient l'esprit. Il était 6 h 30, purée ! Elle avait sommeillé 2 heures à peine. C'te fichue console... Se dirigeant au radar, elle mit le cap sur les douches. Pour peu qu'elle ne s'effondre pas dans le couloir. Alleeeeez, courage Sasha... Elle prit une douche rapide, enfila machinalement ses vêtements et laissa sa chevelure en vrac. Tant pis, c'était pas si monstrueux après tout. Et puis avec un peu de chance on ne verrait pas ses cernes violettes sous les yeux. Oui, violettes. Du grand art ~ Jamais encore elle n'avait réussi à obtenir une telle nuance de mauve. En même temps, ça ne lui faisait que 3 essais, mais chut. La demoiselle comata pendant la première heure, resta difficilement consciente pendant la 2nde. A la 3e heure, la voix du prof ressemblait à un bourdonnement lointain et étouffé. C'était à peine si son cerveau réussissait à comprendre une partie des mots prononcés. Neurones ? Drop dead. Elle finit par s'endormir sur sa table, la tête posée sur ses bras. Elle avait lâchement abandonné sa lutte contre le sommeil. C'était acceptable, comme résistance, 2 heures. Et comme la dernière fois : " Plus jamais je jouerais aussi tard.". Tout en sachant pertinemment qu'elle recommencerait. Ces considérations furent balayées par une vague de noir tandis qu’elle sombrait dans les limbes de son inconscient. Qui ne devaient au final pas contenir grand-chose, vu comme elle se sentait vidée de tout ce qui peux être vivant dans ce monde. Un vrai mollusque.

***

Une sonnerie lui hurlait dans la tête. Comme une alarme. Pourquoi tant de haine ? C'était déjà le matin ? Oh noooon... L'amnésique tenta de l'ignorer, de retourner dans les bras de Morphée mais rien à faire. Il l'avait jetée. Et la sirène se faisait de plus en plus insistante au fur et à mesure qu'elle reprenait conscience. Beuah, c'était pas humain de réveiller les gens comme ça ( en même temps, venant d'une alarme...) . Décidée à mettre fin à ce tapage, elle se redressa brusquement. La vue d'une salle de classe vide fit affluer quelques souvenirs. Ça n'avait rien à voir avec son réveil. Tous avaient quitté les lieux, la laissant en plan. Endormie sur sa table . Et m*rde, elle s'était endormie en classe alors qu'il y avait un exercice incendie aujourd'hui ! Quelle grosse nouille ! Pourtant c'est pas comme si elle le savait. Se maudissant une bonne cinquantaine de fois, elle pourrit par la même occasion sa console, Pokémon, et même son réveil. Tout y était passé. Bon. Il fallait rejoindre le "point de rassemblement". Et puisqu'il n'y avait personne à suivre, elle allait devoir le trouver seule. A tous les coups c'était en bas : pourquoi rester à l'étage dans un bâtiment en feu ? Ramassant son sac, l'amnésique se prit les pieds dans ceux de la table en essayant de s'en extirper. ZBAMM Aïeuh, cet espèce de coin de table ! Jetant un bref pour d'oeil à son avant-bras qui avait servi à l'empêcher de se fracasser le crâne, elle constata qu'il était indemne. Juste un vilain bleu en perspective. Oh, du moment qu'il n'y avait pas besoin d'amputer ... Jetant son sac sur une de ses épaules, la demoiselle vérifia rapidement qu'il ne restait rien sur sa table avant de quitter la pièce en vitesse.

" Escaliers ? "

A gauche ! Courant dans cette direction, elle tourna et tomba sur l'escalier qui descendait vers l'étage inférieur. Bingo ! Pas mal, sa mémoire, quand elle ne se cognait pas la tête dans un escalier. Escalier semblable à ceux que la lycéenne se mit à descendre en vitesse. Elle le vaincrai cette fois ! Hors de question de re-tout oublier, ça serait bête maintenant qu'elle avait accumulé quelques souvenirs. Certes, il n'y avait pas grand chose à perdre, mais ce pas-grand-chose elle y tenait ! Sasha descendit les marches quatre à quatre, sans faire gaffe à autre chose que ses pieds. Une précaution pour ne pas se ramasser en loupant une marche. Vu la vitesse à laquelle elle allait, ça ferait sûrement mal... Rien que d'y penser elle avait des frissons. A l'instant où cette idée lui traversait l'esprit, elle se sentit buter contre quelque chose. Un truc bloquait son passage. Elle en resta coite. C'pas possible ! Destinée à toujours tomber dans les escaliers ? Quel monde cruel. Déséquilibrée par le choc, elle perdit l'équilibre et bascula en avant. La chose contre laquelle elle venait de buter tombait aussi. Évidement, quand on se cogne comme ça dans un escalier, on tombe. Une bref coup d’œil lui fit comprendre que c'était quelqu'un . Quelqu'un qui montait cet escalier. Qui allait en sens inverse. Avec qui elle s'était télescopée et... m*rde, sa tête ! Par pur réflexe l'adolescente passa ses bras derrière la tête de la personne qui avait des chances d'y prendre un coup d'escalier. Et de perdre la mémoire, comme elle. Voire pire.

***

Ce qui lui sembla une centaine de marches plus bas, Sasha remarqua qu'ils ne bougeaient plus. Qu'elle avait mal au poignet droit et aux avant-bras aussi. Ils avaient descendu cette saleté d'escalier jusque en bas . Elle n'arrivait même pas à réaliser à quel endroit la chute avait commencé tellement ça lui avait paru long. Son dos et ses épaules aussi faisaient mal, mais pas trop. Disons que sa colonne vertébrales produirait quelques bruits bizarres pendant un certain temps et qu’elle serait une grand-mère ayant mal au dos, mais tout allait bien. Se redressant pour s'asseoir en tailleur, elle se frotta la tête, un peu désorientée. Ce que c'était flippant de tomber comme ça ! Et indirectement à cause d'un jeu-vidéo ! C'en devenait humiliant. Laissant son semblant d'amour-propre de côté, elle checka rapidement ce qui lui servait de corps. Son poignet droit lui faisait un mal de chien et commençait un peu à enfler. Huh... c'était généralement pas bon, ça. la douleur lui donna envie de vomir mais elle se retint. Sinon rien était grave, à part le fait qu'elle aie au moins 50 bleus. Et... la victime ? Parce que oui, elle considérait l'infortunée autre personne comme telle. Il n'était pas loin, étant donné qu'elle avait gardé tant bien que mal sa tête relativement protégée durant toute la chute. Il respirait, c'était bon signe à ses yeux. Se rapprochant de l'inconnu, elle resta assise en tailleur sans oser le toucher, en l'attente d'une réaction. Son rythme cardiaque se calmait peu à peu. Elle avait du mal à comprendre comment ce muscle n'avait pas encore explosé vu la vitesse à laquelle il avait battu.

" T'es indemne ? Désolée, désolée, c'est ma faute ! Je suis une nouille, j'ai pas regardé, t'as dû avoir peur en plus. "

S'excusa la demoiselle, piteuse. En espérant qu'il n'aie rien de grave, ça serait légèrement embarrassant. Du moins plus que la situation actuelle.

____________________


" I'm [mad], really [bad], but don't tell my mom and dad ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takamatsu Len
~ Nyan Nyan Nyan :3
avatar

Féminin Verseau Chien
Nombre de messages : 17
Age : 22
Autre Compte : Miharu Kumiko, Rose Annabeth, Walker Allen & Eiko Nezumi
Classe/Profession : 2ème Année, Lycée
Amour : Si seulement...Lui peut-être ?
Date d'inscription : 07/10/2011

Feuille de Personnage
Club : Musique
Option: Aucune
Instrument & Sport favori: Guitare & Tennis

MessageSujet: Re: " Ne courez pas dans les couloirs ! " { PV Len }   Mer 12 Sep - 14:53

    ~ Bip bip bip ...

    La main de Len retomba mollement sur le réveil, l'arrêtant aussitôt. C'est fou à quel point il était plus doué pour l'éteindre les matins où il avait cours...D'aventure, faire taire le réveil est assez ardu pour le blond qui devait tâter un peu partout pour le trouver. Il s'étira, poussant un bâillement à s'en décrocher la mâchoire. Qu'il aurait aimer dormir encore un peu...Genre deux ou trois heures. Mais il ne pouvait être en retard. Il entendait Kyouta se réveiller sur la couchette d'à côté. Ils se saluèrent d'une voix endormie puis se dirigèrent vers les douches. Tenant le bas du t-shirt de Kyouta pour se guider, l'aveugle bâilla de nouveau, mettant sa main devant sa bouche. Se réveillant toujours un peu plus tôt que les autres, les deux lycéens purent prendre leur douche tranquillement. Len appréciait ce moment, où il était un quasi-autonomie. Il n'avait pas besoin de son camarade pour savonner ses cheveux, bien qu'il était obligé de lui demander s'il avait bien enlever tout le savon de sur son corps. Être totalement nu devant Kyouta ne gênait pas Len puisqu'ils entretenaient une relation très intime depuis quelque temps. Le blond ne pouvait dire s'ils sortaient ensembles, même s'ils faisaient tout ce qu'un couple disons « normal » ferait. Bouarf, il n'avait pas vraiment envi de se poser cette question à six heure de mat'. Même si la douche l'avait bien réveillé, l'aveugle aurait vendu père et mère pour retourner pieuter. Il se sécha et s'habilla, sous l'oeil bienveillant de Kyouta. Une fois prêt, il saisit de nouveau le bas du t-shirt de son camarade et le laissa les guider jusqu'à leur dortoir. Ils prirent leurs affaires et descendirent au self. Len laissa son amant constitué son menu, puisqu'il connaissait désormais les préférences alimentaires de son ami. Affamé, le lycéen à la chevelure blonde se jeta sur la nourriture une seconde après avoir prit place à table. Les jeunes hommes prirent donc le premier repas de la journée en discutant de tout et de rien. Repus, ils se dirigèrent vers les salles de classe où ils s'installèrent en attendant le professeur.

    Les trois premières heures de la matinée se déroulèrent sans problème. Connaissant par cœur les touches d'un clavier d'ordinaire, Len écrivait tout ce que le professeur disait. Et, grâce à un logiciel, tout ce qui était écrit était ensuite transformer en parole. Ayant muscler sa mémoire depuis son accident, Len apprenait ses leçons en les écoutant plusieurs fois par jour. Néanmoins, il avait des aménagements spéciaux pour lui lors des contrôles afin qu'il puisse être noté comme ses camarades. Sa table était collée à celle de Kyouta pour que ce dernier puisse aider son ami si ce dernier se trouvait en difficultés. Le blond sursauta quand une alarme stridente lui vrilla les oreilles en plein cours d'anglais. Il reconnaitrait ce bruit entre milles : il s'agissait de l'alarme à incendie. Mais était-ce un exercice ? Inquiet, il agrippa automatiquement la manche de Kyouta et le suivit alors qu'il quittait la salle de classe. Néanmoins, les élèves se bousculaient dans les couloirs. Certains allaient à droite, d'autre à gauche, tandis que quelques uns d'entre eux retournaient dans la salle. Dans toute cette agitation, Len lâcha le vêtement de son ami. Il fut ballotter dans tous les sens et se retrouva bien vite complètement perdu dans une marée d'élèves. Ne voulant pas se perdre encore plus, il décida de prendre à gauche. Il avança en effleurant les murs de la main droite et en vérifiant s'il n'y avait personne devant lui en gardant la main gauche levée devant lui. Ce n'était pas une position très confortable mais il devait faire avec. Très vite, il rencontra un mur. En tâtant et en se fiant à l'architecture qu'il commençait à connaître, il trouva les escaliers et les descendit prudemment, se tenant à la rembarre et en descendant les marches une par une. Néanmoins, il ignorait où il se trouvait dans le bâtiment. Peut-être était-il descendu trop bas ? Kyouta lui avait un jour dit qu'il y avait les numéros des étages écrit en chiffre romain sur les paliers, et qu'ils étaient en relief. Len n'avait donc qu'à les toucher et définir le chiffre que c'était pour savoir à quel étage il se trouvait. Le blond fit demi-tour et remonta les marches. Il senti alors qu'on le percutait violemment...

    Tout fut extrêmement rapide. A la seconde même où il rentra en collision avec il ne sait qui, il sentit des bras passés autour de sa tête. Semblant former plus qu'un seul être, Len et celui qui l'avait percuté dévalèrent les escaliers, torturant leurs corps. Les dernières marches furent les plus douloureuses pour le blond qui, sous la douleur, tomba dans les vapes. Son inconscience ne dura qu'un court instant, bien qu'il ressembla à une éternité pour le blond.

    « T'es indemne ? Désolée, désolée, c'est ma faute ! Je suis une nouille, j'ai pas regardé, t'as dû avoir peur en plus. »

    Ces mots prononcés par une voix féminine réveillèrent finalement Len qui ouvrit les yeux. Cela ne changea strictement rien pour lieu mais sa camarade d'infortune voyait au moins qu'il était conscience. Il se redressa très lentement, et porta sa main à une zone douloureuse dans son dos. Il fit rapidement le constat des dégâts : sa cheville lui faisait souffrir le martyr tout comme le bas de son dos. Il avait une petite coupure superficielle au bras et rien du tout à la tête. La jeune fille l'avait rudement bien protégée avec ses mains, il lui devait une fière chandelles.

    « Je survivrais, ne t'inquiète pas. »

    Fit-il d'une voix gaie malgré le rictus de douleur qui s'étalait sur ses lèvres. Il ne voulait pas qu'elle se sente responsable de leur chute. Après tout, il aurait dut rester avec les autres élèves, quelqu'un l'aurait forcément prit en charge à un moment ou un autre. Son envi d'être plus autonome avait faillit causer sa perte. En tout cas, Len devinait que sa camarade d'infortune s'était également blessée dans leur chute magistrale.

    « Ca va toi ? Pas trop de bobos ? »

____________________

LEN-KUN ♥
{ Mon ambition est de m'enfuir un jour cette ville ♫ }

[list]Chanson du Moment : Ah ! It's a Wonderful Cat Life ![/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Baskerville

avatar

Féminin Taureau Tigre
Nombre de messages : 35
Age : 19
Autre Compte : Aucun
Classe/Profession : 2e année , lycée
Amour : Nyah ?
Date d'inscription : 28/01/2011

Feuille de Personnage
Club : Arts
Option: Escrime
Instrument & Sport favori: Guitare électrique et Escrime 8D

MessageSujet: Re: " Ne courez pas dans les couloirs ! " { PV Len }   Mer 12 Sep - 19:31

Sasha fut tentée de s'appuyer en arrière sur ses mains pour pouvoir s'étirer le dos mais une espèce d'explosion dans son poignet droit l'en dissuada. Elle jeta un coup d’œil dans cette direction. Il avait doublé de volume par rapport à normalement. Huh. Pas bon l'affaire. Alors, les paris sont lancés. Foulé ? Tordu ? Cassé ? Autre chose ? Le levant à la hauteur de ses yeux pour étudier la chose, elle paria sur casé vu comme ça lui faisait mal. Sa main droite pendait mollement. Certaines articulations de ses doigts enflaient aussi. Elle vérifia la main gauche. Même constat, sauf qu'en plus l'auriculaire et l'annuaire étaient pliés, et avec une impression de chaleur. Ça lui faisait mal, mais c'était pas trop désagréable. Cependant elle savait très bien que ce n'était pas bon pour autant. La demoiselle en fut donc réduite à secouer la tête pour virer des tentacules de méduse pendant devant ses yeux. Des mèches de cheveux, à vrai dire, mais ça y ressemblait. Elle leva les bras pour étirer son dos qui émit plusieurs craquements sinistres. Cependant, aucune douleur ne vint. Donc la vie était belle ~ Oubliés, Pokémon et 4 heures du mat . Le jeune homme avait entre-temps ouvert les yeux, et elle put constater qu'ils étaient d'un bleu assez clair. Mais légèrement... huh ... vitreux ? Nah, ce devait être à cause du choc, on quelque chose comme ça. Ou bien se faisait-t elle tout simplement des idées. Un léger soupir agacé lui échappa. Elle devait avoir légèrement disjoncté, tout simplement. Bref, en tout cas il ne s'était pas évanoui trop longtemps , ce qui signifiait sûrement que son état n'était pas trop grave. Il fit un checking également, qu'elle observa silencieusement pour en tirer les conclusions suivantes : il avait un problème avec son dos un bras et une cheville. Le dos fallait s'y attendre, après une chute pareille dans des escaliers, si un seul truc devait lui faire mal, ce serait bien le dos. La coupure de son bras devait être l’œuvre d'un coin d'escalier récalcitrant, mais pas de marre de sang = pas besoin de dramatiser. Ladite cheville était enflée, un peu à la manière du poignet de l'adolescente , donc la douleur ressentie devait être équivalente ou supérieure. En gros sa cheville était traumatisée , le pauvre. Il allait avoir du mal à marcher, voire ne pas réussir du tout. Bon, aucune importance pour l'instant. Sa tête semblait indemne et elle ne regretta pas l'état de ses bras puisque ça semblait avoir été utile.

« Je survivrais, ne t'inquiète pas. »

Répondit-t il d'une voix plutôt enjouée. Bizarrement enjouée pour quelqu'un qui venait de dégringoler d'un escalier après s'être télescopé avec une comète. Parce que oui, elle descendait à une vitesse pas possible , dans sa hâte de rejoindre les autres pour ne pas avoir d'embrouilles. Maintenant c'était peine perdue. L'objectif premier était devenu l'infirmerie, histoire de s'occuper d'une certaine cheville. Son poignet était moins important puisqu'il n'empêchait pas les déplacements. A moins, bien sûr, d'essayer de grimper à la corde ou de se déplacer dans les arbres. Mais ce n'était pas dans ses projets. Elle sourit à l'inconnu, légèrement rassurée de l'entendre dire ça. Puisqu'il l'affirmait, ça devait aller. N'est-ce pas ? Renonçant à se faire du souci pour rien, elle remarqua néanmoins son rictus de douleur. Il restait néanmoins un problème, apparemment. Raison de plus pour se dépêcher de rejoindre l'infirmerie. En espérant y trouver quelqu'un malgré l'alarme incendie. La lycéenne récupéra son sac à dos qui était tombé de son épaule dans la dégringolade. De la main gauche, ménageant l'autre poignet. Elle pesta en essayant de l'ouvrir, ses doigts ne lui facilitant pas le travail avec la fermeture éclair.

« Ça va toi ? Pas trop de bobos ? »

Elle tourna la tête dans sa direction , se retenant de pester une fois de plus. Trouver des mouchoirs dans sa caverne d'Ali Baba portative tenait du miracle et, pour le coup, s'avérait douloureux. Cependant elle réussit à mettre la main dessus et laissa échapper un " Aha !" victorieux. Sortant un mouchoir blanc du plastique, elle se rassit à côté du jeune homme et chercha où l'escalier l'avait coupé. Lui empruntant son bras, elle en essuya les quelques gouttes de sang. Si ça se trouve, c'était salissant c'te chose. Elle avait oublié en réalité, mais bon. Disons que dans le doute, voilà. Sasha mit le mouchoir plié dans sa poche, de sortes à ce qu'il soit plus accessible que le paquet qui était retourné se perdre dans un certain sac.

" Je suis dans une forme Olymique, aucun problème ~ Le seul truc important c'est l'état de ta cheville. "

Certes, la première phrase était un mensonge, mais chut. Elle n'était pas du genre à s’apitoyer sur son sort. C'était d'une totale inutilité. Même si son envie de régurgiter demeurait légèrement présente. Utilisant son sac comme oreiller, elle s'allongea sur le dos pour reposer un peu ce dernier. Même si le sol n'était pas d'un confort incroyable, il fallait bien l'avouer. Elle jeta un bref coup d’œil à l'adolescent. Mouais, il était bien le plus amoché. En même temps, il arrivait d'en bas, c'était normal. Il avait sans aucun doute pris le plus de marches. Raison de plus pour arrêter de glander... Elle étouffa un bâillement en se remettant debout. L'infirmerie était le meilleur endroit où être en ce moment. Mettant convenablement son sac , elle tendit la main gauche au jeune homme pour l'aider à se lever. Elle lui aurait bien tendu les deux mais son abruti de poignet lui ferait trop mal. L'amnésique risquait de le lâcher, et de ne pas du tout arranger son état. Elle lui sourit d'une manière qu’elle voulait rassurante.

" Atrappe, je vais t'aider à te lever. Avec un peu de chance il y aura quelqu'un à l'infirmerie. "

Affirma-t elle tout en attendant qu'il prenne sa main. Vu l'état de sa cheville, ça valait mieux. Autant éviter le plus possible qu'il l'utilise .

____________________


" I'm [mad], really [bad], but don't tell my mom and dad ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " Ne courez pas dans les couloirs ! " { PV Len }   

Revenir en haut Aller en bas
 
" Ne courez pas dans les couloirs ! " { PV Len }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chassé-croisé et potins de couloirs.
» ça se bouscule dans les couloirs (PV Charlie)
» Bousculade dans les couloirs [LIBRE]
» Une rousse armurée flane dans les couloirs du Louvre
» Quand on flâne dans des couloirs désert ou presque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Neko Academy ♫ :: Le Lycée :: Classe de 2ème année-
Sauter vers: