AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~ Neko Academy ♫
~ Bienvenue sur Neko Academy !
Incarne le personnage de ton choix et intègre l'un des trois clubs proposés !
Ne perds pas une seconde, inscris-toi :)



 

Partagez | 
 

 * Une façon comme une autre de se revoir ~ PV. Ootani Dai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♫ Miharu Kumiko
Kum'-chan la fonda' fan de Nyan-Cat !
Kum'-chan la fonda' fan de Nyan-Cat !
avatar

Féminin Verseau Chien
Nombre de messages : 771
Age : 22
Autre Compte : Walker Allen, Rose Annabeth, Eiko Nezumi & Takamatsu Len
Classe/Profession : 1ère Année, Universitaire
Amour : 仁 ♥
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de Personnage
Club : Musique
Option: Equitation
Instrument & Sport favori: Violon & Equitation

MessageSujet: * Une façon comme une autre de se revoir ~ PV. Ootani Dai   Lun 20 Aoû - 0:05

    ~ A la Neko Academy, la plus belle histoire d'amour n'était pas celle du plus vieux couple de l'académie ou celle des deux opposés ayant enfin trouvé un équilibre, mais bien celle de Kumiko et son cher professeur de physique-chimie. L'aversion entre ces deux-là étaient tellement forte qu'ils ne pouvaient même plus entendre parler l'un de l'autre. A la salle des professeurs, le physicien se plaignait de son élève inattentive qui dormait pendant ses cours et qui ne faisait pas d'effort pour avoir plus que la moyenne aux contrôles ; dans la cours de récréation, l'universitaire râlait contre son persécuteur qui lui donnait toujours des tonnes d'exercices en plus sans savoir qu'elle s'endormait en cours seulement parce que son emploi du temps était si chargé que ses nuits s'en voyaient toujours raccourcies à cinq heures maximum. Dans les deux cas, ils ne pouvaient plus se saquer et réclamaient vengeance. Ainsi, à chaque cours, les autres élèves avaient le droit aux minutes gueulante – c'est ainsi que les universitaires de première année l'appelait – durant lesquelles Kumiko et le professeur participaient à une bouillante bataille vocale dont le but était d'énerver l'autre jusqu'à ce qu'il craque. Parfois, ces batailles ne duraient pas cinq minutes, surtout si l'un d'eux s'étaient levés du pied gauche ce matin-là. Pour le moment, les résultats étaient de cinq à trois pour la demoiselle. Cette dernière n'était pas peu fière de ce palmarès et comptait bien l'alourdir tant que le professeur n'aurait pas retenu la leçon.

    Ce matin-là n'échappa pas à la règle. La blonde avait veillé jusqu'à trois heure du matin pour terminé une rédaction d'anglais et n'avait donc dormi que trois heures car elle se levait toujours à six heure du matin pour nourrir son cheval Napoléon. Kumiko prenait à peine le temps d'avaler de quoi caler son estomac pour ensuite filer au bureau du conseil des étudiants pour récupérer les divers documents qu'elle devait distribuer à droite à gauche ce jour-là. Elle manqua même d'arriver en retard au premier cours de la matinée : l'histoire. La première heure passa si lentement que Kumiko faillit s'endormir sur sa table. Elle fit acte de présence en biologie puis comata pendant les quinze minutes de récréation. Mais plutôt que la reposer cela la fatigua encore plus et elle s'endormit complètement sur sa table pendant le cours de physique-chimie, évidemment. Et bien sûr, le professeur ne s'interdit pas de réveiller son élève en faisant claquer son livre contre le bois du bureau. L'universitaire se réveilla en sursaut, les yeux écarquillés mais noirci par de gros cernes.

    « Ca fait la troisième fois cette semaine mademoiselle Miharu, et nous sommes jeudi. Ca commence à bien faire.
    - Si vous me donniez moins d'exercices supplémentaires je serais à jour dans mes devoirs et je pourrais dormir plus longtemps la nuit ! S'énerva la demoiselle.
    - Gardez vos excuses pour vous. Je vous colle de dix huit heure à vingt heure ce soir, avec des exercices notés. Avec un peu de chance ça remontera votre moyenne ! »

    Trop fatiguée pour batailler, Kumiko ne répliqua pas mais l'insulta dans tout les noms dans ses pensées. Il la collait pile pendant les heures normalement destinées aux options, empêchant donc la demoiselle de participer à son cours d'équitation. Le score se resserrait, mais la demoiselle aux cheveux blonds n'hisserait jamais le drapeau blanc. Il avait gagné une bataille mais pas la guerre. Quand la sonnerie retenti, le professeur suivit Kumiko des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse hors de la salle. L'universitaire dormait presque debout, et rejoindre la salle du cours d'anglais fut très pénible. Néanmoins, en voyant son état, Jin l'envoya directement à l'infirmerie. Cela amusa beaucoup d'élèves qui connaissaient la relation qu'entretenait le professeur d'anglais et la blonde. Comme il était pratique d'avoir son petit ami en professeur ! L'universitaire se fit accompagnée par une camarade de classe jusqu'à l'infirmerie où elle fut directement reçue et installée dans un lit confortable et à l'écart des autres où elle pourrait se reposer tranquillement. Kumiko ne mit pas longtemps à s'endormir et se réveilla sur le coup des dix sept heure. L'infirmière lui conseilla beaucoup de repos et lui permit d'être dispensée de sport pendant une semaine. Elle lui imposa également de dormir au moins huit heure par nuit au lieu de quoi sa santé en prendrait un coup. L'universitaire lui promit de faire plus attention même si elle savait que c'était peu probable : elle avait un emploi du temps beaucoup trop chargée pour s'accorder du repos.

    En meilleure forme, Kumiko passa rapidement aux écuries pour avertir la monitrice de son absence puis se dirigea vers la bâtisse où se trouvait le bureau des surveillants. Quand un élève était en retenu après les cours, c'est en salle de colle qu'ils devaient se rendre. L'universitaire aurait préféré se rendre à la bibliothèque pour finir quelques devoirs et ainsi se permettre de se coucher plus tôt ce soir-là mais il avait fallut que ce professeur mette de l'eau dans son vin. Rien qu'en y pensant, Kumiko frémit de colère. Elle arriva rapidement à destination et entra sans frapper dans le bureau. Les surveillants n'étaient pas aussi à cheval sur la politesse que les professeurs et préféraient d'ailleurs qu'on ne frappe pas avant d'entrer. Néanmoins, quand elle entra, Kumiko trouva le bureau vide. Où était les surveillants ? Son billet de colle à la main, la demoiselle fit rapidement le tour de la petite pièce mais ne trouva personne. Peut-être l'un d'eux était dans la salle de colle afin de la préparer à recevoir la blonde ?

    « Il y a quelqu'un ? »

    Lança Kumiko d'une voix assez forte afin de confirmer ses pensées. Si personne n'était présent, elle allait devoir retourner au bâtiment principal et demander à la secrétaire de l'accueil ce qu'elle devait faire. Et la plupart du temps, elle appelait le professeur ayant coller l'élève, ce que la blonde ne désirait pour rien au monde.

____________________

KUM-CHAN ♥
{ Je n'ai pas de compte à rendre, juste de l'amour à revendre }


____━━____┓━╭━━━━╮
____━━____┗┓|::::::^━━^
____━━____━┗|:::::|。◕‿‿­­­­◕。|
____━━____━━╰O--O-O--O


Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-academy.forumactif.org
 
* Une façon comme une autre de se revoir ~ PV. Ootani Dai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une amitié pas comme les autres
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Une petite chatte pas comme les autres.
» Aaron, un gars comme un autre.
» Un nuit comme une autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Neko Academy ♫ :: Autres :: Le Bureau des Surveillants-
Sauter vers: