AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~ Neko Academy ♫
~ Bienvenue sur Neko Academy !
Incarne le personnage de ton choix et intègre l'un des trois clubs proposés !
Ne perds pas une seconde, inscris-toi :)



 

Partagez | 
 

 La maladresse ? Bah écoute, tout va bi- *BEUM*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ootani Dai

avatar

Masculin Balance Dragon
Nombre de messages : 16
Age : 28
Classe/Profession : Surveillant.
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de Personnage
Club :
Option:
Instrument & Sport favori:

MessageSujet: La maladresse ? Bah écoute, tout va bi- *BEUM*   Sam 18 Aoû - 10:06

「 L ]e reveil sonna... Et comme dans tous les mangas qu'on lit, ou bien tous les animes qu'on regarde, un personnage se réveille pour aller en cours.
Bah, le réveil de ce monsieur endormit est en train de sonner.. Mais, le jeune homme aux cheveux légèrement pourpres a le sommeil lourd, pour se réveiller à l'heure, il avait installé la veille, (contre sa volontée) un mécanisme qui ferai sortir du lit à coup sûr.. Après quelques secondes, un sceau remplit d'eau -très- fraîche se déversa sur sa tête. Un silence d'au moins quinze secondes et un gémissement sourd s'ensuivit.
Quelques minutes, après, il avait presque fini de se recoiffer. Fier de sa chevelure, il en prenait soin. Le shampoing utilisé était au départ pour les cheveux féminin et sentait la noix de coco. Mais Dai l'avait pris parce qu'il avait vu à la télé que Taka de One Ok Rock l'utilisait ! Alors il allait pas se priver ! Taka est souvent plein d'énergie, mais aussi plein de poésie. Il n'y avait qu'a voir son dernier album avec C.h.a.o.s.m.y.t.h.

Bref. Après, il s'habilla comme d'habitude avec un tee-shirt noir, l'étoile de Black rock shooter y trônait avec un léger col en v. Par dessus une chemise à carreaux rouge et gris.
Pour le bas, banal, un jean et des converses.
Puis au moment de faire son sac, il n'oublia pas les clefs cette fois, et pris sa console portable de chez Sony, la toute dernière, elle permettait de faire de la musique avec une petite application, Dai l'avait acheté (presque) que pour ça.
Il pris la paperasse, une trousse, un cahier de musique et fourra le tout dans son sac en bandoulière avec en imprimé Nishikido Ryo.. Une de ses idole préféré. (Qui est partit de News trop tôt à son goût)
Il prit aussi sa guitare classique (au cordes en acier). Qu'il posa fièrement sur sont épaule droite.

Il pouvait donc (enfin) y aller.

En arrivant à l'école, un sentiment bizarre lui noua la gorge... De la nostalgie ? Peut être. En tout cas, il se sentit élève pendant quelque secondes. Puis regarda ses habits en se disant que c'était plus son tour d'aller sur les bancs de l'école. Il prit un assez gros coup de vieux ! Ce qui le démoralisa un peu (T-T) .
Mais, affichant son optimisme légendaire, il reprit le sourire et longea la cours d'un pas rapide, sous les yeux des étudiants qui le dévisageai en se demandant qui était-il. D'ailleurs l'un d'eux, un garçon au crâne rasé (Il devait être membre du club de Soft-ball), s'avança pour saluer Dai. Ne sachant que faire, il fit un signe de main en lui disant un joli bonjour. Mais le lycéen lui posa directement une question :

- Vous êtes surveillant non ? Il faut acceuillir les élèves au portail et le fermer quand ils sont en retard..

Il répondit du tac au tac.

- Et bien, oui, je suis surveillant.. Mais pour l'instant, je n'ai reçu aucun ordre du proviseur.. Alors vous avez le droit aujourd'hui de faire comme si je n'était pas là. Haha !


Le p'tit mec se marra en disant qu'on allait bien s'amuser cette année. Dai pensais la même chose.
Quelques minutes plus tard, il arriva au bureau du proviseur.
(Ayant la flemme, je passe les détails de l'entretient qui ne vous intéressera surement pas) Elle lui avait demandé et porter ces deux énormes cartons dans le bureau des surveillants qui se comptait au nombre incroyable de un... Lui même.
Ces cartons renfermait les dossiers des élèves : Inscription, identités, allergies et j'en passe...
Ils pesaient très lourds et étaient super encombrants.
Mais le jeune homme se sentait près à défier le poids de ces gros trucs et les souleva difficilement et partit en direction du lieu dit.
Les élèves qu'il croisait ouvraient grand leurs yeux ou se marraient. Ce qui ne dérangeait pas du tout Dai, qui trouvait que ces jeunes gens avaient le droit de s'amuser un peu. Et puis c'est son premier jour, faut se faire aimer quoi.

Il arriva enfin dans son bureau... Vide. Juste quelques bureau, chaises et meubles de rangement ornait la salle. Sentant ses bras faiblir il se précipita pour les poser sur la table, qu'il manqua, et un des cartons s'écrasa sur son pied, ce qui lui fit reculer et tomber en arrière. Et l'autre carton ? Il s'écrasa sur sa tête.
Après un "ouch", il resta quelques secondes par terre, son "cadavre" faisait un peu pitié à voir. Il entendit son portable vibrer. Il apprendra plus tard que c'était Rin, sa petite soeur, qui lui demandait si il allait bien, vu qu'elle l'avait vu porter des cartons, et que du coup, elle voulait l'aider...

Le jeune pion se traîna donc jusqu’à l'infirmerie, le nez coulant de sang, que Dai essayai de contenir avec ses mains. Il subit une autre fois les regards amusés des élèves qui étaient toujours pas en cours..
Quand il arriva à la porte, il toqua et lâcha quelques mots.

- Heeu, il y'a quelqu'un ? J'ai besoin d'un mouchoir s'il vous plaît


Toujours le sourire au lèvres.



__________________________________

[Hrp : Voilou, désolé si j'ai pas pu répondre dans la semaine, j'avais une guilde qui avait besoin de moi : O]

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ai Sherry Sewa

avatar

Féminin Cancer Chèvre
Nombre de messages : 14
Age : 26
Autre Compte : Gwenaëlle Suiteki, Ange Ushiromiya, Nadeshiko Mercedes
Classe/Profession : Infirmière
Amour : Ne parlons pas des choses qui fâchent...
Date d'inscription : 30/06/2011

Feuille de Personnage
Club : /
Option: /
Instrument & Sport favori: Guitare ~ Tennis

MessageSujet: Re: La maladresse ? Bah écoute, tout va bi- *BEUM*   Lun 20 Aoû - 1:59

5h58


La première chose qu’Ai vit en ouvrant les yeux. C’était une habitude, elle se réveillait toujours deux minutes avant l’heure à laquelle son réveil sonnait. Toujours. Comme si son corps anticipait la sonnerie du petit appareil, ou tout simplement s’était-il habitué à son rythme de vie. Ce n’était pas comme si la vie de la jeune femme était emplie de rebondissement. Métro, boulot, dodo, cette expression pouvait presque résumer son quotidien, mais elle ne s’en plaignait pas, loin de là.

D’un geste lent, elle tendit son bras vers l’autre côté du lit, mais il ne rencontra que le vide et le froid. Serrant le poing en le ramenant contre son cœur, la blonde laissa échapper un soupir. Cela avait beau faire plusieurs mois qu’elle s’était séparée de Kousuke, elle n’arrivait pas à se faire à son absence. Sa tendresse, sa chaleur, sa présence… Tout lui manquait, laissant un énorme creux au plus profond de son cœur.

Le réveil sonna enfin, les deux minutes s’étaient écoulées. Lâchant un nouveau soupir, Sherry appuya sur le bouton qui permettait de stopper l’alarme avant qu’elle n’ait le temps de lui donner la migraine mais aussi de réveiller ses voisins et, abandonnant la chaleur des draps, se mit assise sur le bord du lit où elle en profita pour étirer ses muscles, si on pouvait vraiment les nommer ainsi. Elle jeta un œil par la fenêtre, pour constater que le temps était plutôt clément. Pas besoin de s’encombrer d’une grosse veste donc. Tant mieux, elle n’en avait clairement pas envie.

Se décidant enfin à se lever, elle se dirigea vers la salle de bain et, abandonnant sa nuisette blanche sur le bord du lavabo, se glissa dans la cabine de douche. L’eau fraiche qui s’échappait du tuyau acheva de réveiller la jeune femme qui pourtant n’était plus fatiguée depuis qu’elle avait ouvert les yeux, mais cette eau permit aussi de changer lui changeait les idées qui étaient comme toujours à ce moment focalisées sur son célibat.

Une fois qu’elle eut bien lavé et rincé son corps et ses cheveux, la blonde sortit de la douche attrapa deux serviettes, la première lui servant à sécher sa chevelure tandis que la seconde était nouée autour de son buste. Quittant la salle d’eau, elle fit un détour par la cuisine pour mettre en route la cafetière avant de retourner s’asseoir sur le côté de son lit, face à sa commode dans laquelle elle choisit à la hâte une petite robe d’un bleu très pâle. Pas besoin de se fatiguer davantage à chercher, cette tenue ne lui servait que le temps de l’aller-retour entre son domicile et l’académie.

Déposant l’habit désigné – ainsi que ses confrères sous-vêtements – dans la salle d’eau, Ai s’arrêta cette fois-ci dans la cuisine, remplissant la moitié de sa tasse de café avant de vider le restant de la cafetière dans une thermos qu’elle glissa dans son sac pour la journée. Elle compléta sa tasse avec une peu de lait frais et mis deux tartines à griller dans le toaster avant de retourner dans la salle de bain.

Une fois dans la pièce, elle ne ferma pas la porte. Après tout, elle était seule dans l’appartement, et même du temps où il y avait quelqu’un, cette personne avait tout à fait le droit d’entrer, alors pourquoi se fatiguer. Dénouant la serviette enroulée autour de sa chevelure, elle libéra cette dernière qui tomba en une cascade désordonnée dans son dos. Elle détacha ensuite la seconde serviette qu’elle étendit à côté de sa jumelle afin qu’elles sèchent et passa rapidement ses habits du jour avant de revenir face au miroir pour s’attaquer à sa coiffure. Un coup de sèche-cheveux à gauche, un coup de brosse à droite, et voilà la crinière dorée parfaitement disciplinée en une queue de cheval à l’arrière de sa tête.

Rejoignant à nouveau la petite cuisine, elle remplaça les toasts déjà grillés par deux de leurs frères qui n’aspiraient qu’à les imiter puis beurra rapidement les tranches de pains encore tièdes avant les emballer dans du papier aluminium afin de les manger un peu plus tard. Elle ne mangeait jamais au réveil, et profitait de la marche jusqu’à la Neko pour la mettre en appétit. En attendant que le deuxième duo de tartines ne fasse son saut hors du grille-pain, Ai termina de préparer son sac, y glissant pêle-mêle son portable, sa boite à lunettes, ses papiers, son roman… bref, le nécessaire à sa journée.

Elle fit en vitesse son lit avant de recommencer son manège avec les tartines une seconde fois, emballant ensuite les deux paquets d’aluminium par une fine couche de cellophane avant de les glisser à leur tour dans son sac de Mary Poppins. Elle tourna ensuite les yeux vers l’horloge murale.


7h03
Elle était dans les temps. Elle jeta un dernier regard circulaire dans l’appartement pour voir si elle n’avait rien oublié puis, attrapant son trousseau de clefs sur la table basse à l’entrée, elle sortit et verrouilla la porte à double tour avant de descendre les escaliers menant au dehors. On n’est jamais trop prudent.

Marchant d’un pas ni trop lent ni trop rapide, Sherry se dirigeait vers la Neko Academy, sans trop prendre garde aux gens autour. En effet, ses pensées étaient tournées vers le livre qu’elle lisait et la résolution de ses mystères. Qui avait écrit la mystérieuse lettre retrouvée dans le bureau du professeur Otonashi ? Et le professeur, qui l’avait tué ? Et qui avait agressé la jeune Emiko Yamada ?

Pensant à cela, la main d’Ai plongea par réflexe à la recherche de sa bombe lacrymogène qui lui avait déjà sauvé la mise une ou deux fois. Pas que la ville ait un taux de criminalité hors normes, surtout aussi tôt dans la journée, mais en revanche le soir, lorsqu’elle rentrait du travail, les rues n’étaient pas toujours sûres, de surcroit pour une femme marchant seule. Bien sûr, quand Kousuke était à ses côtés, cela n’arrivait pas, même si le jeune homme n’avait pas forcément la plus impressionnante des carrures, mais ce temps était révolu, et la blonde devait se débrouiller seule.


7h37

Ses yeux avaient machinalement glissés sur son bracelet-montre quand elle arriva près du portail de l’école. Un petit sourire passa sur ses lèvres alors qu’elle regardait les élèves qui profitaient du temps libre avant le début des cours. Ah, l’insouciance ! Que ne donnerait-elle pas pour retourner sur les bancs de l’école, même l’espace de quelques instants. Mais trêve de nostalgie, ce n’est pas en songeant au passé que l’on remontera le temps.

Ses pas finirent par la mener devant la porte de l’infirmerie qu’elle déverrouilla sans attendre. Bien entendu, rien n’avait bougé dans la pièce bouclée à double tour pour la nuit. Machinalement, Sherry se dirigea vers la fenêtre et l’entrouvrit pour aérer avant de déposer son sac sur son bureau. Elle alluma ensuite la radio qui trônait dans un coin de la salle afin de donner une petite âme à celle-ci, et une fois cela fait, elle alla s’asseoir et sortit un de ses duos de toasts transformés en sandwich qu’elle entama en établissant mentalement le programme de sa journée.

Le matin, il fallait l’admettre, la jeune femme faisait principalement acte de présence afin de pouvoir pallier à moindre petite ou grande urgence médicale. Généralement, elle commençait par faire le ménage de l’infirmerie avant de tuer le temps comme elle le pouvait. Ce n’était qu’après le repas de midi qu’elle avait réellement du travail, avec les visites médicales à faire passer. Les élèves étaient convoqués régulièrement, certains plus souvent que d’autres, afin d’effectuer des bilans de santé pour remettre les informations médicales à jour le plus régulièrement possible.

Enfin, bien sûr, il fallait entrer ces informations dans les bases de données numériques de l’établissement, et l’infirmière pouvait très bien faire cela durant la matinée plutôt que lire. D’ailleurs c’est en réalité ce qu’elle faisait… sauf certains jours où elle recevait de l’aide d’une universitaire de l’académie, la jeune Nadeshiko. Les jours où la jeune fille à la couette rose venait prêter main forte à l’infirmière, celle-ci avait tendance à l’attendre avant de mettre à jour les bilans de santé, et ce pour la toute bête raison que l’élève était plutôt douée en informatique et se débrouillait souvent plus rapidement que l’adulte pour modifier les informations.

Son encas finit, Ai enfila sa blouse et entama son ménage rituel à la chasse aux microbes et autres saletés. Du fait de sa petite taille, la jeune femme avait parfois recours à une chaise pour atteindre le dessus des plus hautes armoires à pharmacie, mais c’était une question d’ego pour elle de se débrouiller seule. Si une personne plus grande qu’elle venait lui donner un coup de main pour cette tâche, autant dire que sa fierté en prendrait un coup.

C’est d’ailleurs alors qu’elle était perchée sur sa chaise qu’elle entendit frapper à la porte. Elle pensa d’abord qu’il s’agissait de Nadeshiko, bien qu’il soit encore un peu tôt, mais la phrase qui suivit étant prononcée par une voix masculine, la jeune femme arqua un sourcil, se demandant qui cela pouvait bien être. Un élève sans doute, mais ayant des problèmes de si bonne heure, ce n’était pas monnaie courante. Descendant de son perchoir improvisé, Ai cria à l’intention de la personne derrière la porte :


"J’arrive, un petit instant !"

Il ne lui fallut que quelques secondes pour atteindre la porte de l’infirmerie qu’elle ouvrit pour découvrir un jeune homme aux cheveux presque aussi rouges que le sang qui s’écoulait de son nez et qu’il peinait à retenir de ses mains. Voyant cela, la jeune femme écarquilla les yeux mais reprit aussitôt son self-contrôle. Essayant de croiser le regard du jeune homme qui souriait malgré son problème, elle lui dit d’un ton prévenant :

"A ce stade, ce n’est plus forcément un mouchoir qu’il te faut. Entre donc."

Joignant le geste à la parole, l’infirmière s’effaça du passage et invita le garçon à s’asseoir sur la chaise qui moins d’une minute auparavant faisait office d’escabeau de fortune. Elle le laissa s’installer et attrapa une boite de mouchoir dont elle sortit quelques morceaux de papier qu’elle tendit au malade avant de placer la dite-boite sur un tabouret à roulettes qu’elle fit glisser afin de le mettre à portée de main du jeune homme.

"Prends ça et compresse bien la narine qui saigne. Je te laisse la boite à portée au cas où."

Sherry prit ensuite un peu de recul et regarda plus attentivement son patient, pour se rendre compte qu’elle avait fait une légère erreur. Ne portant pas l’uniforme règlementaire, il ne s’agissait clairement pas d’un élève mais d’un membre du personnel au même titre qu’elle, et donc le vouvoiement était davantage de rigueur. Essayant de rattraper sa légère bourde –et faisant son travail au passage, autant faire d’une pierre deux coups-, la blonde s’informa :

"Comment ça c’est déclenché ? Ça vous arrive souvent ?"



[HRP : Désolée, j’ai un peu tapé sa life au départ mais quand je pars du réveil… bah j’arrive pas à éluder xD (Je fais pas si long d’habitude ^^’) Et Btw, cherche pas de référence quand je parle du livre de Sherry, c’est de l’improvisation totale x) Et merci pour l’autorisation de contrôle du perso :3 –Paye ton hrp aussi long qu’un paragraphe x)]

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La maladresse ? Bah écoute, tout va bi- *BEUM*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sage écoute tout, s'explique en peu de mots ▬ Eun-Sil
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Neko Academy ♫ :: Autres :: L'Infirmerie-
Sauter vers: